Violent incendie à la ferme Diserens

Michel Dentan | Vendredi Saint, qui constitue un jour de fête, ne l’a pas été pour tout le monde. En effet, une famille de Savigny est profondément marquée par un triste évènement. C’est aux environs de 10h15 que le Centre de traitement des alarmes (CTA) était informé par l’intermédiaire du numéro d’urgence 118 qu’un important sinistre s’était déclaré dans une ferme sise au numéro 7 de la route du Martinet, à Savigny.
D’importants moyens ont immédiatement été engagés par le SDIS Cœur de Lavaux (Service de défense incendie et secours), avec le concours de renforts venus d’Epalinges et de Lausanne. Au total, ce sont quinze véhicules et une soixantaine d’hommes qui sont intervenus. Sur place se trouvaient également des représentants de la Police de sûreté, de la gendarmerie, de l’Etablissement cantonal d’assurances (ECA) et de la Protection civile, sans oublier les services sanitaires.
A leur arrivée sur les lieux, les hommes du feu ont constaté que le rural était totalement embrasé. La fournaise était si violente que les secouristes pensaient ne pouvoir protéger que le bâtiment du collège, proche d’une vingtaine de mètres seulement. Ils ont malgré tout tenté de se rapprocher des flammes pour sauver la partie habitation de la ferme, attenante à la grange. Cette initiative a été récompensée puisque les appartements ont été totalement épargnés, à l’exception de quelques légers dégâts d’eau. Il n’en est pas de même du rural. Fort heureusement, il n’abritait pas de bétail mais seulement du matériel et des machines. Il est entièrement détruit, de même que tout son contenu. Les dommages sont très importants et ne peuvent encore être chiffrés. Une équipe de sapeurs-pompiers est restée présente durant la nuit afin de prévenir tout nouveau départ de feu.
Seule une personne de 65 ans est légèrement blessée et souffre de brûlures, mais sa vie n’est pas en danger.

Les causes
Nous avons rencontré sur place le chef d’intervention ainsi que les propriétaires de la ferme. Ils nous ont confirmé que l’origine du sinistre était accidentelle en nous expliquant précisément les circonstances dans lesquelles le feu s’était déclaré. Cependant, à leur demande et pour respecter le travail des enquêteurs, nous renonçons à mentionner plus de détails sur ces faits.
Malgré leur douleur, les propriétaires remercient vivement les pompiers qui ont réussi, grâce à leur compétence et à leur professionnalisme, à préserver leur lieu de vie. Leur mérite est d’autant plus grand qu’à cet endroit, le débit d’eau est relativement faible mais que, grâce à un matériel adéquat et tout leur savoir-faire, ils ont pu remédier à cette situation difficile.