Une vie de chat !

Le zen absolu

A. Cardinaux-Pires |  Depuis la fenêtre, je l’observe au loin. Immobile depuis longtemps. Très affairé à sa besogne, il attend sans bouger. Il use d’une obstination qui ferait pâlir d’envie d’autres qui auraient jeté l’éponge depuis belle lurette. Comme par exemple moi, (à noter cependant que je ne suis pas un chat) ; à choisir entre rester inactive à l’extérieur par mauvais temps, je préfèrerais sans sourciller me blottir dans les couvertures devant la cheminée. Pas lui, qui guette, roulé en boule. Sur sa figure, je crois lire le zen absolu. Serait-il un adepte du yoga, est-ce qu’il rêve au futur repas et se lèche déjà ses babines, ses pattes sont-elles gelées? Des interrogations que certainement ce chat ne se pose pas, ou qui sait ne se pose plus! Je le surveille de temps en temps et puis, lasse, je laisse tomber. Ma détermination s’est volatilisée, (comme la petite bougie qui vient de s’éteindre sur la table basse); je ne suis donc pas en mesure de vous préciser quand ce félin est reparti dans le brouillard matinal. Disons que les câlins et les croquettes ne remplaceront jamais le jeu du chat et la souris. Par instinct, les chats continuent à vivre une vie de chat…