Un florilège de dessins de la collection Jenisch à Vevey

Pierre Jeanneret |  Le Musée Jenisch à Vevey possède environ 10’000 dessins. Avec l’exposition actuelle, il a voulu en montrer «les plus beaux» (ce qui est bien sûr subjectif), mais surtout présenter les possibilités infinies que recouvre ce mot «dessin». Des panneaux clairs expliquent au visiteur ce que sont le crayon, la plume, la gouache, l’aquarelle, le pastel, le fusain, la sanguine, etc. Et on peut en voir de magnifiques exemples allant du XVIe au XXe siècle. Relevons notamment un bel ensemble de Louis Soutter à l’âme tourmentée, une saisissante allégorie de la guerre avec « La Grande faucheuse » (1915) de l’anarchiste Maximilien Luce, une sorte de BD avant la lettre de Pierre Bonnard racontant l’effeuillage d’une marguerite par une amoureuse. Le musée possède un ensemble unique, les vingt-quatre carnets de dessins de l’artiste lausannois Julien Renevier (1847-1907), un grand voyageur qui a croqué de nombreux paysages d’Europe. Nous avons sélectionné aussi un remarquable portrait de Tolstoï par Steinlen, réalisé au fusain: mais saviez-vous que ce dernier est le charbon obtenu par la combustion de la plante du même nom? On verra aussi des œuvres de Giovanni Giacometti, René Auberjonois, Félix Vallotton, de délicats travaux de Marie Laurencin, et tant d’autres…

Une dernière section est consacrée au papier, support du dessin, et un film à la restauration des œuvres. De plus, la visite de l’exposition n’exclut pas celle de l’exceptionnel ensemble d’huiles d’Oskar Kokoschka et d’une sélection de la collection permanente de tableaux du musée. «Rien que pour vos yeux. Les plus beaux dessins des collections», Musée Jenisch, Vevey, jusqu’au 26 février 2017.