Un bien joli village

WiCo | Croyons-nous l’avoir mérité?… Quoi donc? – Oui, le fait d’habiter le «balcon du Léman». Certes, pour une partie d’entre nous, ce mérite a été obtenu, si l’on peut dire, d’un droit de famille: conjoint, parents, grands-parents y ont vécu. Pour d’autres, c’est la profession qui les y a placés. Venus d’ailleurs, rapidement ils ont senti qu’ils désireraient, si possible, y rester… Bien sûr, beaucoup de «résidents» ont choisi notre village, idéalement posé entre lac, vignes et campagnes; sans oublier le panorama toujours impressionant des Alpes. Celles de Savoie, du Valais et nos proches Préalpes. De la Dent d’Oche aux Cornettes de Bise, du Grammont au Vélan, Catogne et Grand Combin. Des Dents de Morcles au Mont Pèlerin en passant par le Muveran, les Tours d’Aï et de Mayen, Rochers-de-Naye et Jaman…

Pour revenir au village, nous avons admiré les magnifiques vues des différents lieux, de chaque quartier avec ses particularités, ainsi que les diverses propriétés communales se situant dans les communes voisines. Sources, forêts et pâturages aux noms bien du terroir: Daillard, Crêt-à-Pau, Ussillons, Monteiller, Le Frût, toutes appellations chères à nos oreilles et à notre cœur…

Ces très chaleureux moments, nous les devons à Jean-Louis Paley, municipal, qui nous fait ressentir toute l’affection qu’il porte à son travail. Il met tout son cœur au service de notre chère commune de Chexbres.
Le pasteur Bernard Bolay, en préambule, avait créé l’ambiance par sa présentation en prose de ce qui allait suivre…

La rencontre ayant débuté à 11h, les responsables avaient organisé un repas auquel nous avons fait honneur. Nous avons aussi beaucoup chanté. Avant, pendant et après le repas ! Sylvette Jomini a présidé cette partie. Chacun avait une «partition» contenant une quinzaine de mélodies connues. Le dernier chant: l’Hymne national… Bravo pour cette très bonne idée, car, à l’heure où on le remet en question en proposant piteusement des modifications de musique et de texte, cela pour – on le sent et le sait bien – remettre à l’arrière-plan ce qui doit rester au premier: la reconnaissance et la confiance en la bonté de Dieu.
Merci à celles et ceux qui ont pensé à marquer ainsi cette ultime rencontre de la saison.