Transports

Les beaux jours se suivent et vont se ressembler. Après les travaux de l’été passé sur la ligne Puidoux – Lausanne, cette année nos transporteurs publics mettent les bouchées doubles et commencent par un gros nettoyage de printemps. Il se prolongera toutefois bien au-delà de la belle saison. Certaines interventions sont impératives pour des raisons évidentes de sécurité. Des ouvrages construits en 1875 n’ont, à ce jour, vu que des travaux d’entretien léger. D’autre part, le matériel roulant s’est considérablement développé et la mobilité a sensiblement augmenté. Tous ces facteurs justifient le nombre d’actions entreprises. Le fait de les regrouper dans une quasi simultanéité est en soi louable et le prix à payer pourrait s’avérer moindre à en croire les remplacements prévus. Pour ne citer que cet exemple, le trajet Moudon – Lausanne gagnera vingt minutes en bus par rapport au train, il est très probable qu’il en soit de même pour d’autres trajets. A l’issue des travaux, il est clair que les améliorations seront sans doute appréciables tant au niveau du confort pour les usagers qu’en qualité de rapidité de parcours. Il est toutefois amusant de noter que la simultanéité de ces diverses actions contribue à isoler des centres urbains de moindre importance, privilégiant ainsi les axes entre les grandes villes et Berne en particulier… De là à crier au loup, il n’y a qu’un pas que même une mauvaise foi crasse n’oserait franchir.