Pully – L’ASEL a atteint son rythme de croisière

Conseil intercommunal de l’Association «Sécurité Est Lausannois»

Claude Quartier. |. Le 18 juin, les représentants des quatre communes, membres de l’Association Sécurité Est Lausannois (ASEL), se sont réunis à Pully pour prendre connaissance des comptes et du rapport d’activité 2018. Avec le président du Conseil intercommunal, Didier Bérard, on ne traîne pas. Séance ouverte à 18h30, bouclée à 19h07. Une sorte de record pour approuver des comptes de 10 millions et une activité policière d’une année, bien détaillée dans un rapport de gestion très complet. Tout passe à l’unanimité et rendez-vous cet automne pour le budget 2020. C’est ça les Associations intercommunales. On en discute peu dans les Conseils communaux où elles ne représentent qu’une ligne aux comptes et au budget et dans les Conseils intercommunaux où l’on est un peu loin de leur quotidien pour être très critique à leurs égards. Ceci dit, l’ASEL fonctionne bien selon le rapport et la commission de gestion. Dès l’automne prochain, l’ASEL éditera un bulletin périodique d’information tous ménages pour améliorer le contact avec la population, essentiel pour une police de proximité.

Activités multiples

D’importants travaux dans les bâtiments de police se sont déroulés pendant tout l’exercice pour se mettre aux normes et obtenir enfin l’accréditation cantonale. Il fallait aussi offrir aux collaborateurs de meilleures conditions de travail. Ce qu’apprécieront les 45 policiers assermentés, les 7 aspirants et les 10 employées civiles qui constituent le Corps de police. Balisage, prévention, police secours, contrôle du trafic, autant de tâches en coulisse ou sur le devant de la scène effectuées par la police. Elles sont plus ou moins appréciées selon qu’elles sont jugées utiles ou coercitives. Elles sont souvent mal connues et sous estimées par le public. La police c’est tout un ensemble qui éduque à la circulation 300 écoliers sur les quatre communes, placarde sur nos murs des affiches nous avertissant des dangers de la circulation ou des cambriolages, accueille 9000 personnes au guichet de Police-secours, fait le constat de 255 accidents, entretient la signalisation routière (1910 kg de peinture utilisés!) et assure par radar automatique la surveillance du trafic (6 millions de véhicules contrôlés, 8500 effractions) ou par radar mobile les points chauds aux heures chaudes des communes (209’000 contrôles et 14’000 effractions). Pour illustrer toutes ces tâches des cartes et des graphiques complètent le rapport de gestion très détaillé.

Comptes 2018: 10,5 millions 

Cl.Q. |. -1,4% par rapport au budget; +5.2% par rapport à 2017. L’Association Sécurité Est Lausannois (ASEL) boucle son septième exercice par des comptes équilibrés, un peu en dessous du budget planifié (-1,4%). La participation des communes reste relativement stable avec une légère augmentation, ce qui confirme que l’ASEL a atteint son rythme de croisière. Avec 60.6 équivalents plein-temps (ETP), la police assume toutes les tâches d’une police de proximité dans les communes de Belmont, Paudex, Pully et Savigny. Leur participation financière pour 2018 a été la suivante (montants arrondis): Belmont, 502’000 fr; Paudex, 235’000 fr; Pully, 6’660’000 fr; Savigny, 450’000 fr. A cette participation des communes s’ajoutent 2,14 millions d’amendes (+ 11%), 14’000 infractions de vitesse sur 209’000 contrôles ayant été constatées en 2018. Les comptes ainsi présentés ont été acceptés à l’unanimité.