Puidoux – Ouverture de la « boîte à livres »

Josiane Gilliéron et Jocelyne Van Zaen devant la «boîte à livres»

Gilberte Colliard | Avec l’avancée des nouvelles technologies, on a prédit voilà 10 ans déjà, la mort du livre. Or ce bon vieux bouquin se porte si bien qu’il s’installe là où on ne l’attendait pas. Un peu partout, d’anciennes cabines téléphoniques, fière technologie de grand-papa, deviennent des lieux d’échanges de romans, de récits, de BD, etc. Depuis le 30 mars, Puidoux a sa «boîte à livres», installée au chemin de Publoz 11, entre le magasin de sport nouvellement inauguré et le centre commercial.

Samedi matin, 30 mars, Josiane Gilliéron et Jocelyne Van Zaen, les deux souriantes initiatrices de la «boîte à livres», attendaient les passants devant leur création avec un sympathique apéritif pour leur expliquer leur démarche. Agréablement surpris et complimentant ces dames pour leur initiative, plusieurs personnes y prirent leur lecture pour le week-end. Certains arrivèrent déjà, peu après, avec quelques livres pour compléter les étagères. « C’est une idée que nous avions en tête depuis quelque temps, mais il fallait trouver un emplacement. Profitant des travaux de transformation de ce centre, depuis le départ de la poste et comme je me souvenais que derrière le panneau d’affichage se cachait une cabine téléphonique. Le magasin de sport a accédé à notre demande en nous la mettant à disposition. Nous lui en sommes reconnaissantes » commente Josiane Gilliéron, conteuse et passionnée de lecture tout comme Jocelyne Van Zaen, bénévole à la bibliothèque de Chexbres. Après quelques aménagements, pour lesquels les membres des familles ont été sollicités: un vert printanier pour recouvrir le carrelage, une grande étagère, une jolie décoration faite de mini-livres suspendus au plafond, une maxime sur le mur, et la création d’un logo, la «boîte à livres» était née. 

« Nous espérons que cet endroit soit respecté. Ce n’est pas un vide-greniers! Les gens apportent ou viennent chercher de la lecture » se recommandent les initiatrices qui veilleront à la qualité des ouvrages proposés pendant les heures d’ouverture du centre.