Piéton ivre en Lavaux !

Le sujet serait passé comme la grêle après les vendanges si son aspect paradoxal et cocasse n’avait été relevé par les médias il y a dix jours. L’information qualifiée d’« insolite » dans le 24Heures et reprise dans le 19h30 de la RTS sur un ton badin ne méritait qu’à peine de s’y arrêter. Aucun syndic ni aucun municipal ne s’est alarmé au sujet d’un potentiel changement des usages dans notre balcon viticole préféré. Bien que quatre communes doivent encore voter ce règlement, rien ne change fondamentalement comme l’explique Gérald Vallélian, syndic de St-Saphorin au JT. Jean-Paul Demierre, municipal de Bourg-en-Lavaux et président du comité de direction de la police intercommunale (APOL), parle de « Tempête dans un verre de… Chasselas », c’est dire la portée effective de ce « nouveau » règlement. Même la rédaction de votre journal avait jugé à sa valeur cette information, pourtant potentiellement porteuse de polémique… Son caractère cocasse et éphémère avait à peine retenu l’attention au-delà de la machine à café. Alors pourquoi revenir sur le sujet ? On est toujours plus intelligent après, dit-on, mais il semblerait que cela ne soit pas le cas partout… A l’heure des réseaux sociaux, les cancans du café du commerce ont le vent en poupe et chacun possèderait l’information de première main. La rumeur s’envole à l’heure où la vérification des faits a du plomb dans l’aile. Une salutaire remise de l’église au milieu du village est nécessaire devant la multiplication d’informations non vérifiées. Un piéton bourré ne fera jamais les gros titres des journaux, et cela même s’il chante « La Venoge » en plein Lavaux !