Oron – Projet d’agrandissement de très belle tenue

Séance du Conseil communal du 10 décembre

JPG  |  Après la prestation de serment du nouveau conseiller David Bize, remplaçant Sébastien Cuénod qui a quitté la commune, ce sont 56 membres qui ont répondu à l’appel du bureau du Législatif, sous la présidence de Fabrice Chollet, dans la grande salle d’Ecoteaux le 10 décembre. La séance a débuté par des remerciements de la Municipalité à tous ceux qui se sont investis pour le Téléthon et l’annonce d’une étape du Tour de Romandie à Oron-la-Ville en avril 2020, laquelle nécessitera un gros travail d’organisation et l’investissement des sociétés locales.

Projet d’agrandissement du collège à Oron-la-Ville

A suivi la présentation du projet de l’agrandissement du collège d’Oron-la-Ville, par un représentant du bureau d’architectes Ducrest et Metzger, à Ursy, et le syndic Philippe Modoux. De manière succincte, la construction nouvelle offrira la place pour 17 classes standards avec une possible extension à 6 supplémentaires, plus les salles spéciales (musique, laboratoires, etc.) et une médiathèque et bibliothèque. L’équipement sportif comprendra une salle de gym triple; un réfectoire pour 220 élèves avec cuisine professionnelle seront créés, ainsi que des bureaux administratifs scolaires et un abri PC de 750 places. Le chauffage sera produit par une installation à plaquettes. Le tout sera intégré dans deux volumes distincts, avec extension possible, sis à l’arrière du collège actuel. Un local climatisé sera réservé pour les archives communales. L’accès aux bâtiments se fera depuis la route de Moudon. Ce projet découle d’une démarche participative des autorités, de la direction scolaire, responsables des routes et des bâtiments. L’investissement sera de l’ordre de 40 millions qui ne mettront pas en péril les finances communales. Une demande d’augmentation du plafond d’endettement, fixé à 60 millions en 2011, est en cours auprès du canton.

Postulat qui ne manque pas de piquant

Le conseiller Romain Richard a déposé un postulat intitulé «pour des ruches communales qui participent à la biodiversité de notre région» lequel était soumis au Conseil pour son entrée en matière. Sans détailler les diverses interventions, il est ressorti que la proposition était soutenable dans le cadre de la biodiversité, mais relevait avant tout d’une démarche citoyenne et non communale. Bien que le nom de la commune ait une consonance citadine, la zone est qualifiée de rurale et environ 250 ruches émaillent le paysage aux bons soins d’apiculteurs qualifiés. Le syndic s’est piqué d’un trait d’humour en disant que lorsqu’il avait été élu, il n’avait jamais pensé devenir apiculteur (!), précisant que la démarche était louable, non pas du ressort municipal, mais bien le fait de privés et qu’il préconisait une non entrée en matière, ce qui a été décidé à une large majorité.

Budget 2019 adopté

La commission des finances a relevé l’excellence de la qualité du préavis établi avec une grande prudence. Avec un total de charges de Fr. 24’000’300.- et des revenus pour Fr. 23’605’700.-, ce budget présente un excédent de charges de Fr. 394’600.-. Après épuration des charges et revenus, la marge d’autofinancement s’élève à Fr. 1’690’000.-. Malgré la baisse des revenus fiscaux liés aux entreprises, à la suite de l’entrée en vigueur de la RIE3, la contribution supplémentaire pour la péréquation et l’augmentation de la facture sociale, l’augmentation des charges reste minime. La qualité de ce préavis et les commentaires de la municipalité pour les variations positives ou négatives de certains postes n’ont pas suscité de questions pertinentes de l’assemblée délibérante. Le budget 2019 a été accepté, tel que présenté, à l’unanimité.

Adoption du PPA du collège d’Oron-la-Ville

Le périmètre du Plan partiel d’affectation (PPA) est délimité par les routes de Lausanne au sud et de Moudon en partie est. Il intègre cinq parcelles pour une surface de 16’595m2. Elles sont colloquées en zone d’utilité publique, villas, bourg et habitation collective. L’extension prévue du collège nécessite l’affectation en zone d’utilité publique de l’ensemble du périmètre, hormis la zone d’habitation de moyenne densité définie afin de confirmer la vocation et l’usage actuel en logements du bâtiment existant et d’y permettre les activités compatibles (crèche, locaux administratifs par exemple). Les quelques oppositions formulées durant le délai d’enquête et de consultation publique ont été retirées. Quelques voix se sont prononcées pour regretter qu’un plan de mobilité n’ait pas été établi; une étude est en cours, mais certains détails font encore défaut. Le PPA a été accepté à une large majorité. Dans les divers ont été évoqués des problèmes de qualité et d’approvisionnement en eau ainsi que de l’éclairage public et d’un automate de la déchetterie qui est hors service. La séance a été levée à 22h15.