Lutter contre le réchauffement climatique : chacun peut y contribuer

Muriel Thalmann, députée PS. |. Nos campagnes et nos agriculteurs ont particulièrement souffert de la sécheresse, l’été dernier. Les scientifiques nous prédisent qu’un tel été, sera bientôt un été ordinaire. Il a pourtant fallu que les jeunes défilent pacifiquement dans nos rues pour que le Grand Conseil demande aux autorités cantonales de mettre rapidement en place des mesures qui contribuent à freiner le réchauffement climatique. En attendant, chacun de nous peut agir et apporter notre contribution à cette transition. Ainsi, les propriétaires peuvent profiter d’une rénovation pour mieux isoler leur maison et changer les fenêtres tout en profitant du programme cantonal de subventions. Une chaudière à mazout en fin de vie peut être redimensionnée et remplacée par une chaudière à pellets. Une réfection de toiture peut être l’occasion d’installer des panneaux solaires thermiques pour chauffer l’eau sanitaire. Il est aussi possible de repenser son mode de déplacement, même en campagne. On le voit dans le district, par exemple à Mézières ou à Palézieux: le réseau de transports publics s’est étoffé et c’est en l’utilisant plus souvent que le nombre de courses va encore augmenter. Autre geste éco-responsable: opter pour des voitures moins énergivores, hybrides ou électriques aux prix aujourd’hui tout à fait abordables. Mieux encore, se rendre à vélo, électrique ou non, à la gare la plus proche, c’est un plus pour l’environnement et pour la santé. On le voit, chacun peut contribuer, sans renoncer à son confort, à préserver le climat pour nos enfants et petits-enfants, dans l’attente d’une action plus engagée de nos autorités.