Ligne CFF Palézieux-Moudon

Le 16 septembre les trains rouleront !

Michel Dentan |. Les importants travaux se poursuivent activement sur la ligne CFF Palézieux-Moudon, fermée depuis le 23 mai durant près de quatre mois afin de permettre sa réfection totale sur toute la longueur de son tracé. C’est le 15 septembre que la voie sera rendue au trafic afin de permettre la reprise normale des horaires dès le lundi 16 septembre. Une interruption de longue durée, principalement rendue nécessaire par les travaux d’entretien et d’agrandissement du tunnel de Villangeaux. Simultanément, de nombreuses autres opérations trouvent leur place durant cette période. Citons notamment les renouvellements du viaduc de Villangeaux et des ponts de Bressonnaz, du Grenet, de Châtillens, ainsi que l’entretien de plusieurs murs de soutènement.

Les visiteurs découvrent avec intérêt les importants travaux entrepris dans les premiers mètres du tunnel, à son entrée sud

Présentation des chantiers de Villangeaux au public

Soucieux de fournir les meilleures informations sur l’avancement des travaux aux riverains et usagers, les CFF avaient organisé le samedi 27 juillet une visite des chantiers du tunnel et du viaduc de Villangeaux. Ce sont une centaine de personnes qui ont répondu à cette invitation et qui se sont rendues sur place. Après une intéressante présentation par Gregory Desarzens, chef de projet aux CFF, les visiteurs ont pu, par petits groupes, se rendre sur les lieux des deux chantiers.

Le tunnel en cours d’assainissement et dont le fond a été abaissé afin de permettre le passage des convois à deux étages, avec sa maçonnerie d’origine de 1874. On aperçoit sur la gauche les fers qui serviront de soutien au bétonnage de l’auge.

Le tunnel

Construit en 1874 et conçu pour durer 100 ans (impératif largement respecté!), le tunnel de Villangeaux, long de 424 mètres, construit en maçonnerie, devait faire l’objet d’un entretien ainsi que d’un agrandissement afin de libérer un gabarit permettant le passage des trains à deux étages. Pour atteindre cet objectif, la maçonnerie d’époque ne pouvant être touchée, la solution retenue a été celle d’abaisser le plan de voie d’une quarantaine de centimètres. Une opération qui, à première vue, peut paraître simple, mais qui nécessite une creuse de 1.40 mètre et la construction d’une auge en béton pour assurer la continuité de la voûte. De plus, la maçonnerie des deux portails de l’ouvrage a été recouverte de gunite, un béton projeté sous pression, afin d’assainir, de chaque côté, les 12 premiers mètres qui ont été les plus fragilisés par les pénétrations d’eau.

L’entrée sud du tunnel avec son revêtement de gunite, béton projeté sous pression, permettant la stabilisation de la maçonnerie

Le viaduc

Datant de la même année que le tunnel, également construit pour 100 ans, le viaduc, supporté par quatre arches et d’une longueur de 157 mètres, bien qu’il soit encore relativement en bon état, nécessite malgré tout une importante rénovation, tout particulièrement en raison d’infiltrations d’eau qui peuvent occasionner une fragilisation du mortier de sa structure. Il fait donc l’objet d’un lifting complet et se verra doter d’une auge en béton et d’un nouveau tablier répondant aux normes actuelles. C’est promis, dès le 16 septembre, vous retrouverez votre ligne préférée, habillée de neuf, pour vous offrir confort et sécurité.