Ropraz – L’Etat de la gravure par 27 artistes invités

A la Fondation L’Estrée à Ropraz jusqu’au 17 mars

Alain Bettex | Jusqu’au 17 mars, Alain Gilléron directeur artistique de L’Estrée a invité dans sa Fondation des graveurs également femmes, (le mot graveuse n’est pas encore admis) pour les montrer à Ropraz. Cette exposition devait faire la part belle à 5 ou 6 graveurs. Mais en se rendant dans l’atelier Raymond Meyer, de Lutry, qui est pratiquement le seul en Suisse à réaliser encore des gravures, également de grandes dimensions, il a tout de suite compris qu’il laisserait à ce dernier le choix de présenter son panel de graveurs. Cette exposition devait originalement se nommer «L’Etat de la gravure à L’Estrée» et en fait, Alain Gilléron l’a complété en ajoutant le sous titre «Armand C. Desarzens et ses amis de l’atelier Raymond Meyer». C’est bien Raymond Meyer qui a invité 27 artistes pour présenter aux cimaises joratoises leurs travaux. L’artiste Armand C. Desarzens (1942-2017) a poursuivi tout au long de sa vie artistique un travail très riche en mêlant poésie, dessin et gravure. Il partait toujours d’un poème pour faire ses gravures. L’artiste fut encouragé par A.-E. Yersin, le maître du burin. Raymond Meyer a voulu lui rendre hommage en présentant à la galerie L’Estrée ces artistes graveurs, bien dans l’esprit de Desarzens. Cet atelier de Lutry qui a un très grand savoir faire, travaille à l’ancienne, conseille et réalise les œuvres de différents artistes. Sur les 27 artistes présents à L’Estrée de Ropraz, il nous était impossible de parler de chacun d’eux, vous les découvrirez en vous rendant à l’exposition. Nous avons cependant  retenu un graveur bien connu de Chexbres, Richard Aeschlimann, qui a également sa propre galerie Plexus, entre le départ de la Corniche et la route de la Grand-Rue qui conduit à Vevey. Son travail est sobre, sûr et élégant. Il est l’auteur des oeuvres où figure son vignoble chéri (une est en arrière-plan de son portrait). Il a publié une vingtaine de livres, dessins et écritures dont un en hommage à Joseph Czapski: «Czapski, moments partagés» aux Editions de l’Age d’Homme. L’exposition est ouverte tous les jours de 14h à 19h sauf le mercredi. www.estree.ch

Une oeuve de Francine Simonin qui habite Montréal et Evian
Richard Aeschlimann devant sa gravure du Lavaux