Les tribulations de Nicolas 7 ans et demi

La caverne des pompiers…

Propos recueillis par Rosane Schlup | Aujourd’hui, c’est un jour spécial. On fait une sortie chez les pompiers. La maîtresse a dit qu’on doit bien se tenir dans le bus. On a dit oui, sauf que dans le bus, on peut pas vraiment bien se tenir. Moi, je vais tout derrière avec mes copains, comme ça, on peut faire des grimaces et tirer la langue aux automobilistes et certains nous font aussi des grimaces terribles. Ou alors, on fait des tas de petits pieds avec le poing contre la vitre et on fait les doigts des pieds avec les doigts de la main, mais ça, c’est si la vitre est embuée et c’est si le chauffeur nous voit pas. On peut pas toujours. On a pris le bus et on est arrivé. Le capitaine nous attendait en tenue, avec un casque, des bottes et une grosse veste. On aurait dit Darth Vador, mais en gentil. On a vu plein de camions rouges bien parqués et bien propres. Après, on s’est arrêté vers un camion qui avait été sorti dans la cour exprès pour nous. On était très excité, surtout moi, parce que je me demandais comment c’était l’eau dedans. Quand le capitaine a ouvert le store sur le côté du camion, j’ai été vachement déçu. Il y avait des tuyaux, des pioches, des haches, des outils bien rangés comme dans l’atelier de mon papy, des extincteurs, mais pas d’eau… Le seul truc que j’ai trouvé rigolo, c’est le boulet. C’est un boulet que les pompiers lancent. Ça doit être un jeu comme à la pétanque. Celui qui tire dans la cheminée gagne. Je sais pas trop comment ils comptent les points à la fin. Après on a pu essayer une lance et on devait viser un cône et le cône se déplaçait dans la cour sous la pression et ça nous faisait tous rigoler, sauf Coralie. Coralie, elle s’est mise à pleurer, elle pleure toujours au premier coup et on a tous dû l’encourager. Nathan se propose toujours pour faire une deuxième fois, à la place de ceux qui osent pas ou qui pleurent et avec Coralie, il a du boulot. Il est sympa mon copain Nathan. Après on a essayé la chaussette et on a fait encore plein de trucs. Et Coralie a encore pleuré. On a même eu droit à un quatre heures. Les pompiers, ils doivent bien aimer le rouge, parce qu’on a eu du sirop grenadine. Nathan a dit que les biscuits au chocolat, c’étaient des biscuits cramés. C’était pour rire, mais y en a qui l’ont cru, comme ça, on a pu en manger plus. Il est malin mon copain Nathan. Après le capitaine a dit qu’on avait été très sages et qu’il nous souhaitait un bon retour et que si on avait encore une dernière question, on pouvait la poser. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai demandé quand c’est qu’on allait enfin pouvoir la visiter cette fameuse caverne des pompiers… Le capitaine a dit que là, franchement, on avait plus le temps, mais que ce serait pour une prochaine fois et il a regardé la maîtresse pour voir si elle était d’accord. Elle est chouette la maîtresse, elle avait son grand sourire et elle a dit que oui. Après on est remonté dans le bus et pour nous dire au revoir le capitaine a enclenché la sirène du camion. Trop top! C’était chouette cette sortie chez les pompiers.  Je me demande quand même si dans leur caverne, c’est plein d’eau… Nicolas (7 ans et demi)