Les conseillers s’attaquaient à un menu copieux…

Jean-Pierre Lambelet | Le rapport très complet de Raymond Larpin sur l’activité de la commission de gestion, ainsi que le rapport des cinq sous-commissions qui examinent le ménage communal dicastère par dicastère en compagnie des municipaux concernés, ont conclu à la bonne marche de la commune et à l’excellence du travail de l’ensemble du personnel communal.
Dans son rapport sur la gestion communale, René Gilliéron, syndic, relève que pour la commune de Puidoux, la répartition financière de la péréquation intercommunale dans le canton de Vaud pose un problème bien difficile à résoudre car c’est en septembre 2015 que le montant 2014 sera connu…! Dès lors, il est difficile d’établir un budget très précis d’autant plus que ce poste peut influencer les comptes de plusieurs centaines de milliers de francs.
La lecture des comptes communaux avec les faits saillants dans chaque dicastère fit ressortir quelques éléments qui indiquent bien que la gestion financière d’une commune est aussi soumise aux aléas des événements imprévus et qu’il faut savoir gouverner et réagir rapidement.
Ainsi, lors de la clôture des comptes à la fin de l’année civile, un peu plus du 90% de la recette des impôts communaux est versée par l’Etat de Vaud qui procède à l’encaissement et au contrôle pour la commune. Or, cette fois, ce n’est que le 75% qui a été crédité, ce qui a obligé la Municipalité à recourir à un emprunt à court terme de 1 million à un taux très bas (aujourd’hui déjà remboursé) pour faire face aux paiements réguliers. Ainsi, certains amortissements non obligatoires n’ont pas été réalisés.
Toutefois, le bilan au 31.12.2014  indique un total des revenus de Fr. 13’420’137.19 contre un total de charges de Fr. 12’816’297.24 et des amortissements du patrimoine administratif pour Fr. 602’849.96 faisant apparaître un excédent de revenus de Fr. 989.99.
Avec un total de dettes à court, moyen et long terme de Fr. 15’990’992.– en regard des différents actifs et biens communaux de plus de Fr. 15’000’000.– la balance comptable est tout à fait correcte.
Les comptes communaux de l’année 2014 sont donc adoptés à l’unanimité des conseillers avec remerciements à la Municipalité.
Gérald Chappuis est reconduit pour une année à la présidence du Conseil communal.
Deux mutations au sein de la commission de gestion: Raymond Larpin, membre depuis 14 ans et actuel président, et Jean-Pierre De Siebenthal, membre depuis 10 ans, décident de se retirer et sont remplacés par Sylvain Chaubert et Matthieu Chevalley.

Le prochain Conseil communal aura lieu le mercredi
8 juillet.