L’équitation, le sport qui réunit deux athlètes

Antonio Costa | La nouvelle édition des Family Games aura lieu à Vidy le 7 juin prochain. Cette année, le Panathlon Lausanne offre un parcours avec 20 sports à la clef. Votre hebdomadaire va vous conter ces sports jusqu’au jour J.

Le Panathlon Lausanne fait partie du Panathlon international. Grâce aux Family Games, le Panathlon permet chaque année à des jeunes et des familles de se familiariser avec des sports, d’apprendre et de comprendre les implications du sport au sein de la famille et pour tous ses membres.

La complicité entre le cheval et le cavalier est la clef de la réussite
L’équitation est un des rares sports où hommes et femmes s’affrontent à armes égales, à tous les niveaux de la compétition olympique. C’est aussi le seul sport qui réunisse deux athlètes: le cheval et le cavalier. La clé de leur réussite dépend de leur complicité et de leur respect mutuel.
L’équitation fait son apparition aux Jeux olympiques de Paris en 1900. A l’époque, seuls les cavaliers militaires et masculins étaient autorisés à participer aux compétitions. La mixité s’est établie progressivement entre 1952 et 1964. Depuis cette date, hommes et femmes concourent ensemble sur toutes les épreuves équestres, ce qui en fait la seule discipline totalement mixte au sein des épreuves olympiques. L’équitation aux Jeux olympiques est représentée par trois disciplines équestres disputées à titre individuel et par équipes: le saut d’obstacles, le dressage et le concours complet. Les épreuves olympiques ont présenté différentes formes au cours du temps et se sont adaptées au fur et à mesure à l’évolution des disciplines équestres et aux nouvelles orientations du sport. De la fin des années 1950 à la fin des années 1990, les Jeux sont marqués par la domination de certaines nations dans le domaine équestre comme l’Allemagne et les pays anglo-saxons. Avec le début des années 2000, l’équitation s’ouvre à la mondialisation avec la présence aux Jeux de pays jusqu’ici absents de la scène équestre mondiale. Des compétitions nationales et régionales voient alors le jour et permettent ainsi à des jeunes de se familiariser avec ce sport, avec ses valeurs et ses principes.

Il est temps de faire du cheval
Avec l’arrivée des beaux jours, pourquoi ne pas commencer à pratiquer un sport d’extérieur? L’équitation est le seul sport qui propose d’allier plein air et contact avec l’animal. Que de bonnes raisons de se mettre en selle. Pratiquer une activité physique régulière est bon pour la santé et le faire en extérieur permet de prendre une bonne bouffée d’oxygène par la même occasion. Faire de l’équitation c’est entretenir sa condition physique tout en profitant de l’air pur et du paysage.
Bien qu’impressionnant, le cheval est considéré comme un être sensible, social et assez indépendant, qui porte un regard non intrusif. Ainsi, il est souvent utilisé comme médiateur thérapeutique et sa seule présence permet d’apporter une aide psychique et corporelle à son cavalier. Il n’y a pas d’âge pour commencer l’équitation, à condition toutefois d’adapter la technique à ses capacités. Ce sport est ouvert à tous, dès le plus jeune âge. Evidemment, certaines disciplines sont plus dangereuses que d’autres (par exemple le cross, le saut d’obstacles…) et l’on n’est jamais à l’abri d’une chute. Cependant, bien encadré, chacun peut progresser à son rythme et surtout sans se faire peur. L’avantage de l’équitation c’est qu’une fois la méthode apprise, elle est retenue. C’est comme le vélo.