La saison de la voile aurait-elle déjà commencé ?

Christian Dick, envoilé spécial à la neige | Vendredi jour de la Saint-Valentin, un pilote de deltaplane s’est embobiné peu avant 13 heures dans les remontées mécaniques à Zinal. L’engin s’est trouvé coincé dans les câbles. Les sauveteurs se sont rendus par le câble à hauteur de l’accident et ont fait descendre à l’aide de trapèzes trois enfants pour disposer du siège et procéder au sauvetage du malheureux pilote. La manoeuvre des sauveteurs a duré une heure trente, temps durant lequel le télésiège a été stoppé. Aux premières nouvelles, le pilote n’est pas blessé, les skieurs qui ont patienté ont eu bien du mérite et les causes de l’accident n’ont pas été révélées sur place. Mais, pour ce type d’engins, un permis est obligatoire. A première vue et selon un agent de police dépêché sur place, les frais du sauvetage incomberaient au pilote. Prudence, donc. Aux dernières nouvelles, il se murmure au café des amis que l’inconséquent s’est élancé d’un endroit interdit et a survolé une zone non autorisée. C’est un Neuchâtelois bien connu dans la station. Il est moniteur de parapente. Comme quoi…