Grandvaux – Marcel Golaz, charpentier, a fêté ses 90 ans

Nonagénaire fêté dans son antre artisanal

JPG | C’est dans son atelier du chemin de la Bovarde que Marcel Golaz, charpentier, recevait ses neveux et nièces et beaucoup d’amis rencontrés au cours de ses 90 ans d’existence le 21 mai dernier. Traditionnellement, la Municipalité représentée par Nicole Gross et son huissier Pierre-Alain Genton sont venus lui présenter leurs vœux officiels, accompagnés d’une terrine de fleurs, d’une tourte et des crus de la commune. La pasteure Vanessa Lagier, s’est exprimée au nom de la paroisse de Villette. Originaire de L’Abbaye et né dans une fratrie de 4 enfants, dont il est le seul survivant, Marcel Golaz est arrivé de Bournens en 1957 à Grandvaux où il avait construit un chalet. Marié, mais sans enfant, il était épris de voyages. Non pas en s’adressant à une agence, mais en ayant construit deux caravanes en osier, puis une roulotte en bois. C’est avec ce véhicule, notamment,  qu’il s’est rendu à Séville visiter l’Exposition universelle en 1992. Il s’adonne également à la vannerie où quelques exemples trônent encore dans son atelier. Comme l’a relevé Nicole Gross, il a effectué comme charpentier son compagnonnage en France. Voyageant de ville en ville pour parfaire sa formation, il s’est inspiré de différents styles, d’essences d’arbres et de techniques particulières. Ce goût du voyage était ancré puisque pendant 13 ans il a suivi le cirque Nock où il s’occupait des bancs. Ce mode de vie l’a même inspiré pour ses 80 ans, ayant fait ériger un chapiteau sur sa propriété pour y recevoir 200 invités amis. Selon une amie de longue date «Marcel, c’est l’image de la simplicité et de la chaleur humaine. Il vous accueille toujours à bras ouverts». Bien que sédentaire dans son chalet de Grandvaux, il est allé pendant 30 ans participer au pèlerinage des Saintes Maries de la Mer pour retrouver ses amis gitans. Il y fêtait à chaque fois son anniversaire. Comme l’a relevé Madame la Municipale, une seule ombre plane sur cette vie bien remplie: le décès de sa très chère compagne Suzanne Leyvraz au début d’avril dernier.