Grandvaux – Le vin du solitaire, non merci !

Les tables d’hôtes d’Aurélia Joly

Didier Grobet | Le vin du solitaire est un poème splendide que Charles Baudelaire a écrit il y a cent cinquante ans. Je vous en livre avec délice la fin «…Tout cela ne vaut pas, ô bouteille profonde, les baumes pénétrants que ta panse féconde garde au coeur altéré du poète pieux. Tu lui verses l’espoir, la jeunesse et la vie, Et l’orgueil, ce trésor de toute gueuserie, Qui nous rend triomphants et partage et non des plaisirs solitaires.» De nombreux lecteurs la rejoindront sans doute dans cette vision des choses mais peu d’entre eux auront agi avec autant de détermination pour passer de la théorie à la pratique. Aurélia Joly, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, née bien loin de nos vignes, du côté de Winterthour, est tombée amoureuse de ce coin de pays il y a plus de vingt ans lorsqu’elle est venue comme fille au pair à 16 ans. Amoureuse du coin et d’un jeune vigneron, Jacques Joly, avec qui elle a monté la cave Jacques et Aurélia Joly. Une cave de plus me direz-vous si l’on sait qu’il y a près de septante vignerons dans la seule commune de Bourg-en-Lavaux. C’est peut-être ce qui a décidé Aurélia à créer des rencontres au tour de son vin. Ou peut-être est-ce sa formation dans l’hôtellerie et la restauration… ou simplement son immense envie d’entreprendre et de rencontrer. Ainsi sont nées les tables d’hôtes dans le caveau Joly avec pour exemple les prochaines dates «Vins et chocolat» le 14 mars (avec Romain Leemann, artisan-chocolatier à Bulle) ou «Vins et fromages» le 4 avril. Ces dégustations et soirées à thèmes presque mensuelles (et sur réservation) permettent de venir à deux ou en groupe découvrir des mariages «mets et vins» en toute simplicité. En toute simplicité, mais avec l’attention d’une professionnelle puisqu’Aurélia a été la première à être certifiée en œnotourisme dans le canton. Et pour sa licence de table d’hôtes, elle est fière de payer pour l’avoir et ne pas faire ainsi de concurrence déloyale aux restaurateurs… qui aiment son vin. Mais les rencontres autour du vin ne s’arrêtent pas là. Ainsi Aurélia a lancé avec des amis vignerons le sentier gourmand Lavaux qui en sera à sa septième édition le 30 juin prochain. Elle a créé et produit la soupe au chasselas à partager bien sûr à plusieurs. Elle accueille, avec Jacques, des handicapés pour quelques travaux dans les vignes à la demande d’une institution reconnue, Afiro. Elle est l’instigatrice des fenêtres de l’Avent qui permettent aux habitants de la commune de se voir tous les soirs avant Noël. Elle a aussi ouvert un appartement de vacances pour huit personnes… N’en jetez plus! Si vous connaissez Aurélia, vous savez de plus que son rire tonitruant lui a valu les honneurs de la revue du FC Vignoble. C’est vous dire si la vie en solitaire, ce n’est vraiment pas pour elle.