Etrange !…

Que se passe-t-il chez un sportif, dont le corps est couvert de tatouages!

Pierre Scheidegger, Panathlon-Club Lausanne | Il est parfois étrange de découvrir ou simplement constater «l’univers» quasi insondable que peut représenter l’estime de soi. Volonté que l’on pourrait définir comme multidimensionnelle chez certains sportifs de haut niveau! Et pourtant, qui n’a pas un jour chercher à améliorer son estime personnelle à des fins de se faire valoir dans ses sphères d’activités tant professionnelles que privées, et de mettre en avant ses compétences intellectuelles, de cultures ou tout simplement ses capacités et… ses succès! Le sportif, la sportive, aiment leur corps. C’est compréhensible… ils l’ont «façonné» non pas directement pour la photo, mais bien pour la pratique de leur sport de prédilection d’où souvent en relation, à l’appel de démonstration! Il est vrai et courant que la société a quelque peu changé, en appliquant certaines  nouveautés d’image des sportifs devenus, pour beaucoup, les «porte-drapeaux» ou «homme-sandwich» de multinationales et autres commercialisations, par la représentation du corps suivant certaines obligations plus ou moins précises ou, tout simplement, pour les qualités d’un sèche-cheveux, de la précision d’une montre, voire d’un produit alimentaire!… Le sport aurait-il pris l’ascendance sur certaines images féminines également impliquées pour la publicité de biens et de produits? Est-il entré dans les mœurs publicitaires par l’avènement de l’argent au point où… tout est devenu normal? C’est une réflexion !

Etrange!…

Oui, le sportif, la sportive aiment leur corps! Cependant, notre corps est bien à chaque instant tel que nous le percevons. Alors que se passe-t-il chez un être, le sportif, dont le corps est couvert de tatouages à ne plus percevoir la couleur de sa peau? Peut-on s’imaginer que l’image qu’il se désire peut lui provoquer certaines illusions de supériorité pouvant l’aider ou améliorer ses résultats sportifs? Ou… en appeler les sponsors? Etrange, alors qu’il est certain de l’image que le sportif, la sportive peuvent désirer de leur corps tatoué en regard à la réalité de leur nature initiale, ils doivent admettre qu’elle est sensiblement différente au regard de chacun. Ils devront s’en convaincre pour éviter tout regret en fin de carrière provoqué par cette importante modification quasi indélébile. Il est vrai aussi que les erreurs de perception de soi-même peuvent nous faire prendre conscience de certaines illusions. Cela en devient… alors réalité!