Elle & lui de Marc Levy

Milka | Pour tout vous dire, je suis une lectrice régulière de Marc Levy. Comme beaucoup, j’attends chaque année la sortie de son roman. D’habitude, c’était autour de mon anniversaire, ce qui arrangeait mes enfants qui n’avaient pas trop à se creuser la tête. Bien fait ! Maintenant il le sort au mois de février.
Donc je me dépêche de finir le livre que j’avais en cours pour pouvoir me plonger dans celui-ci. Quelques jours avant sa sortie, j’entends des bribes d’interviews par-ci par-là où il annonce que certains personnages de son premier roman reviennent dans celui-ci. Je me réjouis. D’autant plus que je commence chacun de ses livres en me demandant à quelle page je vais retrouver Georges Pilguez, inspecteur de police, personnage qui apparaît dans chacun de ses ouvrages. Et qui entre nous est une référence à son meilleur ami.
Je commence donc mon livre dans le train un matin et je découvre déjà mon Georges (pas Clooney, mais l’autre) à la page 22. Voilà qui est fait ! Les deux personnages de son premier roman apparaissent assez vite, je suis contente; je me demande dans quelle direction ça va partir, bref, je piaffe!
Ô déception ! Autant vous prévenir tout de suite que ceux-ci pourraient tout aussi bien s’appeler Marcel et Ginette tellement leur rôle est insignifiant. Ou alors ça m’a totalement échappé. Par contre, au fur et à mesure de ma lecture, j’ai cru reconnaître des pans de vie de Marc Levy, ceux qu’il a bien voulu laisser entrevoir, bien sûr. Et ce n’est pas inintéressant.

L’histoire est comme d’habitude bien écrite, bien ficelée, mais moins surprenante que dans d’autres bouquins. Mais ça se lit, c’est drôle, ça détend. Du «non prise de tête» quoi ! Parce qu’entre nous, Alexandre Jolien ou Jean d’Ormesson, c’est très bien, mais à 7 heures du matin, il faut d’abord mettre son cerveau en marche. Et après une bonne journée de travail, pareil !
Donc je vous disais que ce Marc Levy est bien, comme les précédents, qu’il parle d’une histoire d’amour, de deux personnages qui décident d’être amis, persuadés qu’ils ne pourraient pas être plus. La suite ? Je n’ai pas trop envie de vous la raconter, je vous laisse la découvrir, parce que si on sait déjà tout, ça ne vaut plus la peine.
Et que prendre un bouquin sans lire la quatrième de couverture et se laisser surprendre, c’est très agréable aussi.
Sur ce, bonne lecture !