Déficit transformé en bénéfice

JPG | La séance a été présidée pour la dernière fois par Brigitte Leprovost, en vertu du tournus en vigueur voulu par le Règlement du législatif, soit après deux ans passés au perchoir.
Le menu était copieux puisque comportant pas moins de dix-huit objets, dont les comptes et la gestion 2014.

Comptes et gestion 2014
Ces deux points, pour beaucoup de conseils considérés comme plat de résistance, n’en ont rien été, puisque admis quasi sans discussion pertinente. Ceci est dû certainement aux bons résultats. Pour un chiffre au bilan de l’ordre de 38 millions, c’est un excédent de recettes de Fr. 1’084’780.90 qui a été enregistré. Un déficit de Fr. 600’000.– avait été projeté sur la base d’un taux d’imposition de 65% alors qu’il a été maintenu à 61% à la suite du référendum populaire. La marge d’autofinancement se situe à Fr. 3,6 millions et les emprunts à 20,5 millions.

En bref
Les divers préavis présentés, à l’exception d’un seul, ont été admis, sinon à l’unanimité, à une large majorité. Il s’agit :
Caveau Corto – Crédit de Fr. 104’000.– pour raccorder les eaux claires et usées par gravité et suppression des pompes de relevage.
Réfection du chemin du Chauderon (400 m de longueur) – Crédit de Fr. 1’316’000.– pour remplacement de la conduite d’eau, de l’éclairage public et de la chaussée.
Crédit d’étude de Fr. 69’000.–. Création d’une desserte pour le quartier de la gare de Cully et gestion des conduites communales.
Réfection des façades et éléments en pierre de taille pour l’Auberge du Raisin (⅔ du coût) et la Maison de Ville à Cully (⅓) – Crédit de Fr. 907’000.– . Construits au début du XVIIIe, les bâtiments sont classés en note 2 du recensement architectural.
Création et financement d’un accueil surveillé à midi pour les élèves de 7P et 8P scolarisés sur la commune – Crédit de Fr. 28’000.– comprenant la mise en place et les charges d’exploitation pour 30 places d’accueil. La participation  des parents sera fixée par la Municipalité.

Eclairage public
Le préavis demandant un crédit d’investissement de Fr. 124’500.– n’a pas passé la rampe du délibérant. Il s’agissait d’améliorer l’éclairage le long de la route de la Corniche sur deux tronçons: Les Fortunades au giratoire de Riex et la liaison de Riex à Epesses. Cet objet a suscité de nombreuses discussions, et même la commission ad hoc était divisée. Indépendamment du fait que la copie sera remise sur le métier du municipal Patrick Chollet, un postulat a été déposé par cette même commission pour qu’un plan directeur de l’éclairage de la commune soit mis en place, afin, notamment, d’éviter des vues trop ponctuelles et personnelles à court terme, tout en préservant un développement harmonieux.

Elections au bureau du Conseil et à la commission de gestion
La présidente sortante est remplacée par Yves Sesseli, et Michel Bertholet devient 1er vice-président. Les scrutateurs élus sont Sybil Berthet et Marc Colliard, et les suppléants Roland Parisod et Roland Emery. Aucun changement à la commission de gestion.

Divers
Une motion d’Anne-Dominique Wiget, demandant que la Municipalité intervienne pour que la fibre optique soit installée sur l’ensemble du territoire communal, a été refusée par le Conseil. Selon le municipal en charge de ce genre de dossier,  Swisscom semble plus encline à réaliser des bénéfices que servir une clientèle potentielle dans les zones suburbaines.
Valérie Hill annonce la mise sur pied d’une liste indépendante et non partisane pour les prochaines élections. Les candidats peuvent s’annoncer aux membres du comité représentatif des anciennes communes, à savoir: Valérie Hill, Raymond Bech, Lucie de Palma, Philippe Maeder, Pascal Paschoud et Yvan Rey. Pour plus de détails
www.bel-action.ch.