Catalugnya, une étape difficile pour les pilotes

Margo Waldvogel | Non satisfait de ses roulages aux essais libres, Stéphane Frossard (42) parvient à améliorer ses chronos en début de séance de qualification, mais au 6e tour, dans un virage rapide à droite, à la reprise de gaz, il perd l’avant de la moto. Déstabilisé, le pilote finit à l’intérieur du virage, dans les pneus de sécurité. Ce crash lui vaut un bref séjour à l’hôpital pour des contrôles rigoureux écartant finalement toute fracture. Malgré tout, victime d’éraflures et d’un énorme hématome à hauteur d’omoplate, sa course dominée par la douleur, il est contraint à l’abandon après seulement deux tours.
Adrien Pittet progresse bien et se qualifie 15e sur la grille. En course, avec un pilotage toujours à la limite, il passe d’un chrono de qualification de 1’50.070 à 1’48.903, remontant au 9e rang ! Dans ce rythme soutenu, sa moto bouge beaucoup. Au 11e tour, dans la courbe de Montmelo, dans une fraction de seconde d’imprécision, en absence de charge, une perte d’adhérence lui est fatale, provoquant sa chute alors que son chrono le place 8e à 1’’ de Luca Marini ! Il regrette fort cette issue car il espérait finir dans le top 10!

Mieux qu’à Portimao, et très motivé, Alexandre Soguel (28) s’octroie le 19e rang final, souffrant de douleurs récurrentes aux bras (syndrome des loges). Il est l’unique pilote suisse à terminer la course, améliorant constamment ses chronos mais réalisant tout le travail qu’il lui reste encore à fournir.

Au final, c’est Edgar Pons (Esp) qui remporte cette course en 30’35.030 suivi de Luca Marini (Ita) à +7.928 et d’Alan Techer (F) à +11.179. Les autres pilotes suisses, Marcel Brenner (46) et Damien Raemy (94), placés 23e et 30e sur la grille de départ, n’entrent pas non plus dans le classement.

Classement général provisoire:
E. Pons (57) (Esp) 70 points
X. Vierge Zafra (97) (Esp) 45
L. Marini (10) (Ita) 44