Bourg-en-Lavaux: les comptes 2015 virent au rouge

JPG |  C’est à 18h30 que 42 mem-bres du Conseil et la Municipalité in corpore se sont réunis dans la salle des Mariadoules pour la dernière session de la législature.

Comptes 2015

Le compte de fonctionnement présente un excédent de charges de près de Fr. 170’000.– pour des recettes et charges d’environ Fr. 36’000’000.–, alors que le budget prévoyait un bénéfice de Fr. 290’100.–. C’est dire que le résultat des comptes 2015 peut être qualifié de décevant et ce pour la seconde fois depuis la fusion. Si les charges maîtrisables sont en retrait par rapport à l’exercice précédent, les recettes fiscales ont diminué de façon inquiétante, notamment:

• Moins Fr. 1’100’000.– pour les personnes physiques

• Moins Fr. 300’000.– pour les prestations en capital

• Moins Fr. 90’000.– pour l’impôt spécial des étrangers

• En revanche, certaines recettes aléatoires sont venues compenser une partie des effets négatifs:

• Plus Fr. 300’000.– pour les droits de mutation

• Plus Fr. 200’000.– pour les successions et donations

• Plus Fr. 500’000.– pour les gains immobiliers

Comme on peut le voir ci-dessus, les impôts structurels sont en forte baisse, ceci malgré des augmentations régulières de la population (5247 habitants à fin 2015). Un nombre important de contribuables (plus de 30%) ne paient pas d’impôt sur le revenu. La marge d’autofinancement est négative à hauteur de Fr. 335’000.– pour la première fois, ce qui signifie que la Commune doit emprunter pour faire tourner son ménage courant. Cette situation préoccupe la Municipalité qui va au-devant d’importants investissements, ne serait-ce que Cully-Gare et les Fortunades. L’endettement net par habitant a passé de Fr. 847.– à fin 2014 à Fr. 1498.– à fin 2015. Les comptes et la gestion 2015 ont été adoptés à l’unanimité.

Traitement et indemnités des membres de la Municipalité

Le préavis proposait pour la législature 2016-2021, sans les charges sociales, les rétributions suivantes:

• Syndic: indemnité annuelle de Fr. 90’400.– plus Fr. 6000.– de frais de représentations annuels.

• Municipal: indemnité annuelle de Fr. 45’200.– plus Fr. 4800.– de frais de représentations annuels.

• S’ajoutent l’affiliation à la prévoyance professionnelle (estimation 8%) et les retenues des charges sociales usuelles.

• Ces indemnités correspondent à un taux d’occupation de 60% pour le syndic et 30% pour les municipaux.

Ce préavis n’a pas eu l’heur de plaire à quelques conseillers qui s’étonnaient que ce soit l’ancien Conseil qui prenne une décision concernant la législature à venir. D’autre part, la Municipalité avait déclaré qu’en restant à sept membres il n’y aurait pas d’augmentation de la masse salariale, ni engagement de chef de service, ce qui n’a pas été le cas. Malgré les explications du ministre des finances et de la Commission éponyme, plus d’un cinquième des membres présents a voté le renvoi de ce préavis à l’Exécutif, conformément aux dispositions du règlement du Conseil communal.

Divers et communications de la Municipalité

Un tennis club, dont ses membres pourront exercer leurs talents sur le complexe sportif de la Tioleyre, est en passe d’être constitué. Pour les personnes intéressées s’adresser au municipal Jean-Paul Demierre. Son collègue Georges Hauert invite les personnes intéressées à une matinée de martelage, le 14 juillet prochain, à le contacter. Un vin de la Commune devrait être primé au Mondial du chasselas à Aigle. Les travaux du chemin du Chauderon se poursuivent à satisfaction et devraient prendre fin en novembre. Toujours les déchets et l’incivilité de quelques usagers… ont provoqué un échange de prise de position à propos de l’opportunité ou non de mettre des poubelles sur les plages.

Le syndic Max Graf, qui ne sera plus présent à la table de la Municipalité lors de la prochaine législature, a relevé tout le plaisir qu’il avait eu à conduire une équipe soudée, et les excellentes relations entretenues avec le Conseil en général et les membres de l’administration. Il en conservera un excellent souvenir, ne s’étant pas même rendu compte que le temps passait. Il a souhaité bon vent aux autorités futures.

Ont également pris la parole les municipaux Patrick Chollet et Yves Kazemi qui se retirent, avec émotion, après avoir œuvré pour la collectivité et mené à bien ce premier exercice après la fusion.

C’est Jean-Pierre Haenni, syndic depuis le 1er juillet, qui a remercié avec chaleur ses collègues sortants en espérant que la qualité et l’ambiance de l’équipe municipale sera également de mise pour la législature à venir.

Il appartint au président Yves Sesseli de lever la séance – non sans aussi dresser un bilan positif de l’activité du Conseil –, de remercier les membres sortants et de convier l’assemblée à partager un apéritif dînatoire.