Bourg-en-Lavaux – Budget déficitaire, mais accepté à une large majorité

Séance du Conseil communal du 7 décembre

JPG  |  Cinquante membres étaient présents ponctuellement lorsque le président Nicolas Blanc a ouvert la dernière session de l’année à 17h précises, dans la salle des Mariadoules à Aran. Outre le budget 2019 et les divers points formels d’une telle séance, trois préavis et communications diverses étaient à l’ordre du jour. L’assemblée a pris acte de la démission du législatif au 31 décembre de la conseillère Rachèle Feret et de la réponse de la municipalité à une pétition «pour une amélioration des espaces verts à Cully» signée par une septantaine de personnes.

Un budget 2019 d’un déficit abyssal

Malgré une hausse d’impôts de 3 points, le budget présenté accusait un excédent de charges de Fr. 2’992’000.- résultant de Fr. 41’871’600.- de recettes pour 44’863’800.- de charges. La marge d’autofinancement était positive à hauteur de Fr. 123’700.-. Mais cette dernière, sans tenir compte des éléments exceptionnels dus à la vente de biens communaux, serait négative de Fr. 1’976’300.-. Cette marge prévisionnelle dégagée pour 2019 reste insuffisante pour la commune, qui a des projets d’investissements importants ces prochaines années et qui reste trop dépendante d’événements non maîtrisables, tels que rentrées fiscales exceptionnelles et péréquation cantonale. Ce sont environ 31 millions d’investissements qui sont projetés jusqu’à la fin de la législature. Lors de l’examen de ce budget, la commission des finances (Cofin) a proposé deux amendements visant à diminuer de Fr. 50’000.- deux postes relatifs aux transports des déchets ménagers, cela en raison de la mise en place des nouveaux éco-points. Après un long échange entre partisans et opposants à cette correction, et une information municipale rassurante, les deux amendements ont été acceptés par 37 voix, contre 14 non et 4 abstentions. Au vote final, le budget amendé a été accepté par 51 voix, 2 non et 1 abstention.

Achat d’une parcelle à Villette

Proposition était faite au Conseil de donner l’autorisation à la Municipalité d’acquérir une parcelle de 227m2, occupée par 12 places de stationnement, au lieu-dit l’Arziller, à proximité de la gare de Villette, propriété de l’Etat de Vaud. Le propriétaire d’une parcelle voisine souhaitait acheter ce terrain, mais en vertu de la procédure en cas de vente, l’Etat est tenu de consulter la commune. Le prix de vente convenu était de Fr. 200’000.- pour un revenu annuel escompté de Fr. 14’400.-. Si la Cofin recommandait le retrait de ce préavis en raison du faible rendement, la commission ad ’hoc se ralliait au préavis initial. Il est ressorti des diverses interventions que l’Etat de Vaud faisait preuve d’avarice, une voix demandant même que l’achat se fasse pour un franc symbolique! Malgré un vibrant plaidoyer du conseiller Jean Micol, le préavis n’a pas passé la rampe et au final, la Municipalité, par la voix de Georges Hauert, l’a retiré.

Réalisation et installation de panneaux d’information dans le cadre de Lavaux patrimoine mondial

L’Association Lavaux Patrimoine mondial (LPM) pilote le développement et la mise en place d’un concept de points d’information dans les villages de Lavaux. Le projet et le financement entre les communes a pu être affiné et approuvé dans son principe. Un prototype de doubles panneaux à deux faces a été installé à Lutry sur le parking de la Possession en juillet 2017. Il a été bien reçu. La pose de 21 doubles panneaux sur les 10 communes a été retenue, dont 8 pour Bourg-en-Lavaux. Le coût global du projet est de Fr. 313’200.- TTC, la part de cette dernière s’élevant à Fr. 66’500.- selon mode de répartition choisi. Il est recommandé à la Municipalité que trois offres au minimum soient demandées pour l’exécution de ces panneaux. Le préavis, amendé, a été accepté à l’unanimité.

Réaménagement de la sacristie du temple de Cully

Le préavis présenté visait à autoriser la Municipalité à engager les travaux pour le réaménagement de la sacristie et d’octroyer à cet effet un crédit de Fr. 212’000.- TTC. Lors de manifestations telles que celles du Cully Jazz ou Lavaux classique, une partie des auditeurs prend place sur la galerie qui n’est accessible que par un escalier en colimaçon. Les locaux sanitaires ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite. La sacristie est vétuste et plusieurs équipements doivent être adaptés. La Cofin a estimé que c’était un investissement important et non prioritaire et concluait au refus de ce préavis. La commission ad ‘hoc arrivait à la même conclusion relevant que cette dépense était un luxe dans le cadre du contexte déficitaire des finances communales. Le syndic Jean-Pierre Haenni relève qu’il y aura un manque à gagner pour les organisateurs si l’accès à la galerie devait être condamné pour des raisons sécuritaires, notamment en regard des prescriptions de l’ECA. Au vote le préavis a été refusé par 46 voix, 3 oui et 4 abstentions.

Communications municipales

A l’image d’un inventaire à la Prévert, les informations suivantes ont été données par les membres de la Municipalité : Les éco-points seront mis en place dès la rentrée de janvier et un tout ménage informera la population des changements induits. Surprises lors des travaux des collecteurs Fortunades et Vigny: il faudra remplacer un tronçon complètement éclaté pour environ Fr. 15’000.- d’imprévus. L’installation de déshydratation des boues de la STEP arrive en fin de course ce qui nécessitera son remplacement, via un préavis de l’ordre de Fr. 100’000.-. La mise des vins de la commune aura lieu le 22 février 2019. Le bâtiment des Fortunades est au stade du nettoyage et des portes restent à poser, alors que les extérieurs seront aménagés au printemps prochain. Les travaux de l’escalier de la Criblette, parmi les plus beaux du monde selon le municipal concerné (!), sont quasi terminés. Des vœux ont été échangés de part et d’autre et dès 19h l’apéritif a été servi, suivi du repas traditionnel de fin d’année, concocté par Lavaux Rêves avec à sa tête Pierre-André Cuénoud.