Au Comptoir d’Oron – L’APÉRO fête son dixième anniversaire avec son bar à sirops

L’événement devrait réjouir les petits visiteurs et leurs parents

Mathieu Janin. |. L’accueil petite enfance région Oron (APÉRO) fête son dixième anniversaire en participant pour la première fois de son existence au Comptoir d’Oron. Pour marquer l’événement, son stand comprendra un bar à sirops qui devrait réjouir les petits visiteurs et leurs parents. Opérationnel depuis le 1er janvier 2009, le réseau d’Accueil de la petite enfance région Oron propose ses services aux familles domiciliées dans notre région en accueillant des enfants de 0 à 12 ans dans ses différentes structures. Cette importante entreprise formatrice régionale offre un accompagnement de qualité qui permet aux parents de concilier vie professionnelle et vie privée. L’APÉRO organise et gère l’accueil préscolaire et parascolaire des enfants de 13 communes situées entre Savigny et Syens et Maracon et Montpreveyres. Son périmètre d’activités comprend deux établissements primaires et secondaires (Oron-Palézieux et Jorat).

L’APÉRO est un des plus gros employeurs de notre région

En 2019, le réseau APÉRO regroupe 4 nurseries-garderies, 5 unités d’accueil pour écoliers (UAPE) et 60 accueillantes en milieu familial (mamans de jours). L’accueil et la prise en charge de 1230 enfants par semaine nécessite l’emploi de 260 personnes salariées. Cette entreprise formatrice régionale de taille emploie et forme actuellement 24 apprentis(es), 12 stagiaires, 5 adultes en formation ES, 3 personnes en reconversion professionnelle et compte 32 formateurs agréés pour répondre à la demande des 750 familles clientes qui habitent notre région. 

Financement diversifié

Si le réseau est principalement financé par les parents, les 13 communes concernées sont légalement responsables d’éponger ses pertes qui ne seraient pas couvertes par les apports financiers des parents et les subventions cantonales reçues. Et il en faut de l’argent pour faire tourner cette structure de 260 employés. Le résultat des comptes de l’exercice 2017 a pour la première fois dépassé les dix millions de francs, dont huit francs sur dix servent à régler la masse salariale nécessaire à l’accueil des enfants. 

La synergie est le maître mot de l’APÉRO

Selon sa directrice, Isabelle Guzzon, les avantages du réseau APÉRO sont multiples. Le regroupement des différentes forces de l’accueil de la petite enfance au niveau régional a permis d’optimiser le coût de fonctionnement de chaque structure et de coordonner au mieux l’offre et la demande de services d’accueil, tout en ayant la vue d’ensemble nécessaire. La mise en réseau a également permis d’obtenir des subventions cantonales délivrées par la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE) qui ne sont accordées qu’aux réseaux régionaux. 

Une structure qui a pratiquement décuplé en dix ans

Si l’APÉRO pouvait proposer 52 places par jour durant sa première année d’exploitation en 2009 (sans les mamans de jour), ce chiffre avoisine désormais 450 places dix ans plus tard. Et cette tendance n’est pas prête de s’inverser avec le développement immobilier et l’afflux de population que connaissent encore certaines de ses communes membres. La construction du nouveau collège de Carrouge comprendra une UAPE supplémentaire qui pourra accueillir 108 enfants et nécessitera l’engagement du personnel nécessaire à son fonctionnement. Une aubaine à terme pour la direction de l’APÉRO qui devrait connaître quelques difficultés à accueillir tous les enfants nécessitant des services d’accueil en raison de la saturation de ses infra-structures actuelles jusqu’à l’horizon 2022, date de l’inauguration du nouveau collège de Gustave Roud. D’ici-là, l’APÉRO devra faire preuve de créativité pour trouver des solutions d’accueil alternatives sous forme de partenariats inter-réseaux, par exemple. 

Infos: www.reseau-apero.ch.  –L’APÉRO vous accueille au Comptoir d’Oron(stand 90) du 25 au 28 avril 

De 17h à 22h le jeudi et le vendredi – De 10h à 22h le samedi – Et de 10h à 18h le dimanche pour déguster de délicieux sirops dans son bar et découvrir ses différentes structures d’accueil