A la rencontre d’un peintre du Pays-d’Enhaut méconnu… et de sa région

René Bertholet, Jardin Bertholet à Béthusy (Lausanne)

Au musée à Château-d’Oex jusqu’au 31 octobre 2019

Pierre Jeanneret |  Le musée du Pays-d’Enhaut consacre une exposition-vente à René Bertholet (1902-1988). Celui-ci a étudié les Beaux-Arts à Paris et Munich. Pour gagner sa vie, il fut peintre-décorateur. Il vécut à Château-d’Oex, mais aussi pendant plusieurs années dans le quartier de Béthusy à Lausanne. Il a laissé de son jardin lausannois des toiles particulièrement réussies. Cependant, il fut surtout le peintre de sa région d’origine, de ses chalets, de ses paysages. Parfois, il sut s’émanciper des sujets trop précis et locaux. Et c’est là qu’il se montre le meilleur ! Son goût des couleurs vives le rapproche alors de la sensibilité des Fauves. On remarquera également son sens des cadrages. Bertholet fut aussi un portraitiste de talent. Dans ces toiles-là, où il rend bien la personnalité de ses personnages, il utilise des tons plus sombres qui rappellent un peu la peinture d’Auberjonois. Plus tard, il explorera la peinture abstraite. Sans doute René Bertholet ne fut-il pas un génie qui renouvela la peinture contemporaine, mais son œuvre, discrète, est estimable et mérite d’être mise en valeur.

La visite de cette exposition permet en même temps celle de la présentation permanente du petit mais riche musée du Pays-d’Enhaut. Rappelons que cet espace est prioritairement dévolu à l’art du papier découpé, une spécialité de la région, dont il possède une superbe collection. Mais il contient aussi un bel ensemble d’objets qui témoignent de la vie d’autrefois: ferronnerie avec des serrures complexes, travail du bois, vêtements, objets liés à la chasse, meubles dont une crédence datant de 1671, et j’en passe. Une cuisine avec ses casseroles de cuivre, un atelier de forgeron ont même été reconstitués. On se réjouit d’apprendre qu’un projet d’agrandissement du musée va être réalisé prochainement.

Et c’est aussi l’occasion de parcourir une région qui possède un magnifique patrimoine architectural, sis dans un environnement très vert. On mentionnera les églises romanes de Château-d’Oex, Rougemont et Rossinière. Mais surtout un extraordinaire ensemble de chalets de bois datant de l’époque bernoise. Parmi eux, le plus célèbre est bien sûr la fameuse Grande Maison à Rosvwsinière, bâtie entre 1754 et 1756 et acquise par le comte Klossovski de Rola, dit Balthus, et son épouse Setsuko. Nous avons pu visiter l’atelier du peintre, exceptionnellement ouvert au public. Les cures protestantes sont aussi des bâtiments superbes, de même que plusieurs Hôtels de Ville. Toute cette région du Pays-d’Enhaut, qui constitue le complément logique de l’Oberland bernois, vaut donc une pleine journée de visite.

Chalet de bois datant de l’époque bernoise

«René Bertholet. Quand le paysage se fait intime», 

Musée du Pays-d’Enhaut, 

Grand-Rue 107, Château-d’Oex, 

jusqu’au 31 octobre 

(du jeudi au dimanche de 14 à 17h)