Voile: trois voiliers seulement ont affronté la bise!

Christian Dick  |  Un ciel gris couvrait le lac dimanche dernier et la bise tombait forte des coteaux. A 9h15 retentissait le signal du départ de la dernière régate de la saison à Moratel, courue en temps réel et ne comptant pas pour le classement de la saison. Trois voiliers seulement ont affronté la bise et la fraîcheur du moment. A peine le thermomètre annonçait-il des valeurs positives. Sur le lac où la bise gagnait en force, on affichait des valeurs entre 4 et 6 sur l’échelle de Beaufort, selon les rafales. Ils étaient huit voiliers l’an dernier, dont plusieurs unités d’autres clubs. Mais le temps était plus clément, et la régate de Noël à La Tour-de-Peilz à une date plus proche de la fête dont elle porte le nom. Le parcours était côtier, le départ envoyé du côté de Lutry où mouillait la première bouée. Les régatiers en contournaient une autre sous le Dézaley, peu avant Rivaz, avant de gagner l’arrivée entre la digue du port et la bouée du départ. La boucle étant bouclée, les trois voiliers ont tous retrouvés leurs amarres avant 11h où les attendait un saint Nicolas aussi vrai que nature. On sait que s’il est l’ami des enfants, il patronne aussi les navigateurs. Alors, il a bien évidemment offert aux régatiers transis une boisson chaude et ravigotante. Aurore à Félix Mathys a largement remporté cette dernière régate devant Ibis à Yves Estermann, un autre 6.5m, et Solaire à Christian Dick. Le port comme les autres ne tardera plus à se vider d’une partie de ses unités pour l’hivernage. Mais sait-on que c’est en hiver qu’on trouve les plus beaux airs, une eau limpide et des conditions de navigation extraordinaires? Ami lecteur, bon vent pour terminer en beauté ces derniers bords avant la marque du Nouvel-an.