Voile – Pétole, puis risées et coucher de soleil

La Route des Iles du vendredi 14 septembre

Christian Dick  |  Aux alentours de 21h vendredi dernier, les habitants de Bourg-en-Lavaux ont pu observer les premiers voiliers de la régate La Route des Iles croiser au large de leurs côtes. Le parcours entre l’île de Peilz et l’île de la Harpe équivaut à une distance de 90 kilomètres en ligne droite, retour compris. Tactiquement, le parcours est intéressant. Le départ fut donné devant Villeneuve depuis La Demoiselle, la réplique ’une ancienne barque de 1830 dite aussi la Barque des Enfants, qui offre un aspect aussi proche que possible de son modèle d’ori-gine. Une barque est un grand voilier de chargement d’environ 30 mètres tandis qu’un brick mesure un peu plus de la moitié, comme La Vaudoise. A 19h précises, vendredi soir, a eu lieu le signal du départ donné selon la procédure des 5 minutes. La ligne, divisée par deux, a établi à tribord les catégories lentes, à bâbord les multicoques et les monocoques les plus rapides. 55 équipages étaient inscrits pour la régate des lestés, 66 en tout en comptant les dériveurs et les Optimist, ce qui, de l’avis du comité, a été un succès. Eole était au repos durant la journée, comme le soleil s’endormant paisiblement chaque soir plus tôt. Un petit rebat se posait peu après le départ, forcissant au fur et à mesure que s’allongeaient les ombres. Les voiliers ont peu à peu trouvé les bonnes risées et en gîtant se sont fondus dans l’horizon. Au large de la capitale, la bise a poussé les voiliers à bonne allure en direction de Rolle. Les instructions de course précisaient que chaque concurrent noterait son heure de passage à Rolle, qu’il le confirmerait par SMS et qu’une balise permettrait de suivre à distance son itinéraire. Les temps de référence étaient l’an dernier de 10:25:42 pour les multicoques et de 13:35:21 pour TBS à François Thorens, le monocoque le plus rapide. Ces temps ont été battus puisque le M2 le plus rapide a établi le parcours en 6:55. En monocoque, François Thorens sur son Psaros 40 accomplissait le parcours complet en 8:42:16, battant ainsi son temps précédent de près de 5 heures. Jacques Valente, président du comité de course, participera à la Route du Rhum dont le départ sera donné le 4 novembre à St-Malo. Il concourt aussi pour la reconnaissance du don d’organe. Son projet est visible sur le site www.jacquesvalente.com. Le deuxième Suisse engagé à cette course au large est Alan Roura dont la presse a abondement parlé depuis le dernier Vendée Globe. De leur côté, les multicoques légers et dériveurs sont partis samedi à 10h pour contourner la marque devant l’île de Salagnon. Puis, à 10h10, les Optimist se sont élancés à destination d’une île imaginaire posée en face du Vieux Rhône. Du côté de la vie à terre, comme on dit dans le jargon nautique, les animations n’ont pas manqué. Embarquement possible pour assister au départ, musique, bar et repas. Toutes les catégories ont été récompensées. Ilhan a remporté la victoire dans la catégorie des Optimist, Alexandre Grognuz dans celle des dériveurs. Olivier Légeret sur Spam a obtenu le meilleur temps dans les M2, Yves Detrey sur Eau Vol chez les M3. En temps compensé, Jean Olivier Kerr sur Joker, un Psaros 33, devance TBS dans la catégorie TCFX. Benoît Soreau sur Chez Pierrette et Gaston a pris la première place dans la classe TCF1. Florine Favre sur 4Venti, un Esse 850, a navigué devant dans la catégorie TCF2. Dans la classe suivante, TCF3, Pierre Blanc l’a emporté à bord d’un First Classe 8, Grain de Sel. Julien Faucon a obtenu le meilleur temps TCF4 à bord de In Extremis, un 5.5m JI. Le Banner 23 de Tom Casanova remporté la victoire des non jaugés sur Pas Content. Au moment des résultats, le comité et la direction de course ont vivement remercié les autorités communales, les nombreux bénévoles, les sponsors, La Demoiselle ainsi que les nombreux participants que tous ont espéré revoir l’an prochain. Amis lecteurs, c’était encore une de ces magnifiques régates dont on se dit qu’il n’est pas nécessaire de voyager puisque nos paysages sont les plus beaux.

Vue depuis La Demoiselle

Christian, patron de La Demoiselle

Lancement du compte à rebours