Voile – La plaisance c’est le pied !…

Il y a un temps pour tout, pour les roses ou pour les choses. Il en va de même sur le lac.

Christian Dick  |  Après trois semaines de bise soutenue où les «voileux» ont pu s’éclater, le temps du dernier week-end semblait plutôt propice aux «motoristes». Quoique!… Dans le Haut-Lac, un orage a éclaté samedi dernier en début de soirée, suivi de pluies diluviennes qu’aucun service météorologique n’avait annoncé. Les bateaux à moteur regagnaient les uns après les autres leurs amarres. Pour la plupart, les voiliers y étaient déjà. C’était un samedi sans vent. La démonstration que l’application météo de votre iPhone nage parfois dans l’erreur. Dimanche, des airs si faibles qu’on attendait une pléiade de bateaux à moteur sur le lac. Mais non. Je me rappelle ces amis lucernois, toujours étonnés du peu de bateaux naviguant alors que les listes d’attente d’une place d’amarrage s’allongent d’année en année. Peu de monde donc, quelques paddles, une croisière CGN naviguant presque à vide, quelques plaisanciers arrêtés ici ou là. Ce sont les vacances. Il est bon parfois de s’arrêter, de laisser son agenda à la maison. Ne rien avoir à faire, ne pas devoir compter les heures, devient parfois une nécessité. Voici, ami lecteur, un petit souhait pour cette période estivale.

A peine en mouvement

La CGN naviguant resque à vide

Balade au moteur sous le Dézaley, devant le Clos des Moines

Voilier quittant sans vent le port à la pagaie