Voile: la 42e régate des Vieux Bateaux se prépare

Christian Dick  |  Le programme de la manifestation annonce en préambule un championnat des 6.50m S.I, des 6m JI et des Corsaire vendredi 28 juillet dès 12h30 et samedi 29 dès 9h. On retiendra aussi une soirée avec animation vendredi dès 18h30. Treize belles unités ont concouru l’an dernier, offrant la victoire à Créole à Cédric Pralong devant Zooloo à Claude Laval et Ondine à Pierre Monachon. La régate des Vieux Bateaux commence, elle, par le retrait des instructions et numéros de course samedi de 9h à midi suivi du briefing à 13h et d’une première manche possible dès 14h. Comme chaque année, une animation est prévue samedi soir. La deuxième manche, dimanche, est attendue pour 10h. Les résultats seront proclamés à 16h30. Le règlement de course précise que pour être admis, un voilier ou canot gréé soit construit en 1956 ou avant, ou toute unité construite après 1956 de construction en bois, bordée longitudinalement sur membrures. Les Corsaire en bois sont partie intégrante de la régate des Vieux Bateaux.

Le plan des Corsaire en bois contreplaqué remonte à 1954. Il s’agit d’un monotype de 5,50 mètres de 560 kilos avec dérive. Son transport et sa mise à l’eau sont faciles. Il a eu son heure de gloire en Suisse grâce au chantier naval Amiguet SA. On comptait 17 de ces unités au championnat suisse de Corsaire à Pully le 25 mai dernier. La presse se fait volontiers l’écho de ceux dont la mission consiste à détruire. Peut-être devrions-nous évoquer ceux qui entretiennent leur patrimoine? Toutes ces unités sont magnifiques et certaines d’entre elles tutoient un siècle d’existence. Dureront-elles? Non, si ceux que nous venons d’évoquer l’emportent. Oui, si l’on admet qu’une civilisation élève l’homme et lui permet d’avancer en maintenant vivant son patrimoine. Cette volonté exige effort, patience et finance. Du constructif! Samedi de l’an dernier, la régate fut magnifique. Le temps s’est encore amélioré dimanche, toutefois avec des airs moins soutenus. Dans la catégorie dite du Petit Parcours, les Corsaire ont trusté les trois premières places, Sambuco à Guy Rudaz, Chopine à Léa Küry et Camille et Tom à Marcel Casanova. Dans le groupe du Grand Parcours, Savavite l’a emporté devant Jehol et Zooloo. En tout, ils étaient 41 quillards, 14 canots et Corsaire.

Samedi 5 août aura lieu à la Pichette la régate Plein Soleil. A midi l’an dernier, dix voiliers ont stagné sur une ligne sans vent. Le parcours est connu, on reprend celui de l’année précédente, un triangle formé entre le port, le château de Glérolles et Vevey. Tom Casanova l’emportait sur Pas Content devant Solaire à Christian Dick et Kentucky 2 à Roger Jaton. La Semaine du Soir de Pully commence lundi 14 août et finit le 19. Pour mémoire, soixante voiliers ont pris le départ l’an dernier, répartis en deux classes partant à cinq minutes d’intervalle. Mardi soir l’an dernier, une forte vaudaire s’est installée, imposant un rythme de 90 tours / minutes aux feux oranges. Un départ était exclu alors même que tous les voiliers étaient sur l’eau. L’avis de tempête oblige les navigateurs à mouiller dans le port le plus proche. Les choses se compliquent lorsque 60 voiliers rentrent en même temps. Ne valait-il pas mieux faire durer le plaisir? Heureusement, une moitié a profité de ces conditions de vent exceptionnelles en tirant des bords magnifiques. Dans le groupe «Rouge», Zenitude à Pierre Fayet terminait premier devant Mem Po Peur à Gilles Aebi devant Taillevent II à Nicolas Engel. Dans le groupe «Vert», Pacha Too à Didier Christe l’emportait devant Napollo à Georges Dessaux et Tagaroa à Dider Lutz.Faire concourir soixante voiliers avec leur équipage n’est pas une mince affaire. Un mérite particulier en revient aux membres du comité et aux nombreux bénévoles.

Entraînement et régates

Les régates d’entraînement reprendront à Moratel le 15 août, à Pully et Lutry le 23. Quelques régates figurent encore à l’agenda, comme la régate de clôture dimanche 10 septembre à Pully, la Sylvain Trinquet le 23 septembre à Lutry, la régate d’Automne le 30 septembre à la Pichette et les Feuilles mortes le 29 octobre à Moratel. D’ici là, ami lecteur, bon vent et bonnes vacances.