Voile – Actuellement les « 5 Soirs du Dézaley »

Quelques nouvelles d’un magnifique plan d’eau

Christian Dick  |  Les plus beaux couchers de soleil depuis le débarcadère de Lutry, annoncés sur le site du Club nautique de Lutry, n’ont pas trahi les organisateurs mercredi, jeudi et vendredi derniers. A la « P’tite Semaine », trois régates sur les trois au programme ont été courues. Jeudi et vendredi, les équipages ont même affronté des vents soutenus, à tel point que le dernier soir les spis étaient restés dans leur housse, et quelques prises de ris effectuées, en fait une réduction de la grand-voile. Mercredi donc, léger thermique, joran jeudi et forte bise vendredi. Chaque soir, les régates étaient suivies d’un apéritif, d’un repas et d’un concert gratuit, dans un esprit convivial et festif. Au classement général, Rantanplan barré par Christophe Susset terminait au premier rang, suivi de Corto à Hubert Detrey et de Nauti-Spock à Alain Corthésy. 29 équipages ont concouru. Les festivités ont continué puisque le Club nautique de Lutry fêtait son demi-siècle d’existence. Samedi, une régate amicale disputée par les élèves de l’école de voile et une partie des régatiers des jours précédents donnait de belles couleurs au lac, que les spectateurs pouvaient suivre des quais puisqu’un parcours côtier leur était annoncé. Dans son discours, le syndic Jacques-André Conne rappelait le parcours du Club et la construction d’un des plus beaux pavillons nautiques du lac, idéalement situé entre le débarcadère, la place de jeu et le port, selon les plans de l’architecte Dessaux, père de Georges, fidèle régatier et habitué aux places d’honneur.

“Cully – Meillerie – Cully”

Dimanche à Moratel, à 9h, la direction de course donnait le coup d’envoi de la 52e « Cully-Meillerie-Cully ». La météo annonçait une faible bise sur le plateau. C’était vrai jusqu’à mi-lac. Puis les concurrents se sont dispersés selon leur stratégie et la position des airs faiblissants. Devant Meillerie, un courant inhabituellement fort leur a donné quelques difficultés au passage de la bouée. Un vent bien établi permit un retour sur un seul bord. Là aussi, 29 équipages se sont disputés les belles places dans leur catégorie. Rappelons que la régate est courue en temps réel par classe. Comme l’an dernier, un Esse 850 terminait premier. Vainqueur toutes classes confondues OttoCinque à Alexandre Massard devançait un autre Esse, 4Venti à Florine Favre et Speed Der à Jean-Marc Ries. Voici, ami lecteur, ces quelques nouvelles d’un magnifique plan d’eau sur lequel se dispute actuellement les « 5 Soirs du Dézaley ».

Vendredi à la « P’tite Semaine », passage mouvementé à la bouée