Vivre avec un bipolaire Anne Bornand / Editions Mon Village

Milka  |  La bipolarité, connue anciennement sous le nom de «troubles maniaco-dépressifs» est une maladie peu connue du grand public. Tout le monde en a entendu parler mais peu connaissent vraiment les troubles qui en découlent. Ce témoignage livre un éclairage nouveau sur cette maladie que l’auteure a dû affronter pendant de longues années. C’est son mari Julien (nom d’emprunt) qui en était atteint et qui lui a fait vivre des moments très durs. Les malades oscillent entre des phases hautement dépressives et des périodes d’exaltation extrême. Sa vie quotidienne – familiale et professionnelle – s’en est trouvée lourdement impactée, et cette maladie a aussi eu une influence sur toute la famille, en passant par les enfants et les petits-enfants. C’est avec sincérité que l’auteure nous relate – au fil de sa psychothérapie – les années de souffrance et de lutte dans cette quête d’une vie souhaitée la plus normale et heureuse possible, mais rendue chaotique et violente par la maladie de Julien assortie d’alcoolisme. On ne sort pas indemne de ce récit, tant cette situation nous paraît insupportable, cette pression psychologique abominable et ces menaces de suicide affolantes. C’est difficile de savoir comment nous aurions réagi. Ce que l’on sait et que l’on comprend, c’est que cette femme a tout fait pour aider son mari, mais qu’il arrive un moment où on doit lâcher avant de courir le risque de couler avec le malade dans sa psychose. Elle nous explique aussi très bien les relations difficiles qu’elle a eues quelquefois avec certains médecins et certaines institutions. Mais aussi des rencontres qui l’ont aidée à surmonter tout cela. Ce n’est pas un ouvrage qui nous décourage si nous cherchions des solutions pour un cas similaire. Au contraire, elle explique sans complaisance ce qu’elle a vécu, sans exagérer ni dans un sens ni dans l’autre. Anne Bornand est née à Lausanne. Gymnase et faculté des lettres à l’université de Lausanne. Enseignante d’histoire. Juge assesseur au Tribunal d’arrondissement de Lausanne. Assesseur locataire à la Commission de conciliation en matière de baux à loyer. Présidente du Conseil communal de Pully en 1985. Membre de la Constituante vaudoise. Préfète adjointe, puis préfète du district de Lausanne de 1999 à 2011. Veuve, mère et grand-mère.