Villette – 47e Marathon des sauveteurs du Léman

Fête du sauvetage les 30 et 31 août

Thomas Cramatte |. Malgré les violents orages qui ont sévi sur le lac cette année, les sociétés de sauvetage n’ont pas perdu de leur courage. Et encore moins leur motivation pour rallier à la rame les 11km qui séparent Lugrin-Tourronde à Villette.

La Fête du sauvetage

Les festivités débuteront vendredi 30 août à partir de 18h à Villette plage, avec le concours de rame des sociétés de sauvetage locales et amies. Soit 600 mètres à parcourir en canot de 6 à 8 personnes. La rame, ça creuse! Et pas seulement les mains des participants, mais aussi le ventre des spectateurs. Afin de combler les trous, les organisateurs ont pensé à tout avec de la restauration chaude et froide sous la grande cantine. Les canots au lac, voilà le local du sauvetage vidé. Transformé en bar pour l’occasion, les visiteurs s’y retrouvent pour partager une bière ou autre cocktail. Tout ça les pieds dans le sable fin qui recouvre l’entier du bar. Pour sûr, Pamela Anderson et David Hasselhoff en seraient jaloux! Samedi 31, ce sont les enfants qui seront à l’honneur dès 10h avec des épreuves de natation, plongeon et recherche d’objets au fond du lac. Pour départager les vainqueurs, un classement sera fait sur la base de ces exercices et sur la course de nage en ligne sur 100 mètres. Les enfants peuvent s’inscrire gratuitement sur place avant 9h30.

Le marathon

La grande course débutera à 15h, à Lugrin-Tourronde en France voisine. Impressionnant alignement de barques sur la ligne de départ, prêtes à s’élancer pour ce marathon de 11km. A leur bord, des équipages entraînés et concentrés n’ayant qu’une seule chose en tête, battre le record de l’épreuve fixé à 43 minutes. Il ne sera pas simple d’élancer la lourde barque une fois le coup de canon tiré. Même si certaines embarcations comptent 14 rameurs, il faut rester concentré et en rythme si l’on veut avoir une chance de monter sur le podium. Avec un sprint à froid dès le départ, il faut bien gérer son effort. Autrement, il est difficile, voire impossible de dépasser les canots ayant pris de large.

Société fondée en 1943

Cette année est une édition toute particulière pour la société de sauvetage de Villette. En effet, voilà déjà 75 ans que le Général Guisan est venu inaugurer une nouvelle barque, qui depuis porte fièrement son nom. Malgré les orages et les courants, le canot «Général Guisan» garde l’étincelle de sa jeunesse en servant de guide, comme l’était le général.