Vaud et Fribourg unis

Gérard Bourquenoud  |  Estavayer-le-Lac qui se nomme aussi Cité de la rose, est l’organisatrice de la Fête fédérale de lutte suisse et jeux alpestres 2016. Située sur la rive sud du lac de Neuchâtel, elle est également le chef-lieu de la Broye fribourgeoise. Sa population est déjà en effervescence à la préparation du plus grand événement populaire du pays qui déroulera ses fastes sur deux cantons du 26 au 28 août prochain, à Payerne. Cette grandiose manifestation accueillera des centaines de lutteurs de toute la Suisse et attend plus de 200’000 visiteurs. Les organisateurs ont estimé à 80% le nombre de spectateurs alémaniques qui resteront sur place durant le week-end.

Pour héberger tout ce monde, 1200 lits ont été réservés dans les hôtels de la Broye vaudoise et fribourgeoise, lesquels affichent déjà complets à l’heure actuelle. Ceux-ci ne se trouvent qu’à quelques encablures de l’arène de la fête et des ronds de sciure. Il est évident que bon nombre de spectateurs auront la possibilité de se loger dans la parahôtellerie, les chambres d’hôtes, les gîtes sur la paille et chez les habitants de la région broyarde. Le comité d’organisation, présidé par Albert Bachmann d’Estavayer-le-Lac, a d’autre part décidé d’aménager un camping de 30 hectares en bordure de l’aérodrome militaire de Payerne. Ce terrain, qui sera protégé par de hautes barrières, est destiné à  accueillir 20’000 personnes sous tentes, dans des caravanes et camping-cars. Les campeurs ne pourront pas bénéficier de l’électricité, mais disposeront de 300 WC, 200 douches et autres points d’eau.
Cette fête fédérale prendra fin le dimanche 28 août en fin d’après-midi, par le couronnement du champion suisse. Ce sera un moment d’intense émotion pour tous les lutteurs qui auront participé à ces joutes sportives.