Une danseuse étoile fête ses 100 ans

Jacqueline Fünfgeld, votre humeur égale votre talent…

Ana Cardinaux  |  Madame Fünfgeld est devenue centenaire le 12 juin passé. Pour célébrer ce grand évènement, c’est au Pavillon de l’hôpital de Lavaux qu’une belle fête a été organisée pour sa famille qui s’est déplacée de Bâle, amies, deux de ses anciennes élèves, Nicole Lieber et Fabienne Morand étaient présentes, pensionnaires et personnel  de l’hôpital ainsi que les représentants de l’Etat de Vaud et de la commune de Bourg-en-Lavaux respectivement le préfet Daniel Flotron et le syndic Jean Pierre Haenni.

Debout à gauche, le préfet Daniel Flotron et à droite le syndic Jean Pierre Haenni
entoure Jacqueline Fünfgeld

D’origine suisse, Jacqueline Farelly, c’est son nom d’artiste, est  née le 12 juin 1918 à Marseille et élevée à Paris. Comme rien n’arrive par hasard, en 1939 elle se trouvait chez sa tante à Bâle lorsque la guerre éclate dans son pays. Restée en Suisse, sa carrière est lancée, du ballet de Faust (1942) aux grandes revues des années cinquante de Jacques Béranger, elle fut de toutes les productions maison. Ainsi, successivement danseuse étoile, maîtresse de ballet et professeur jusqu’à l’âge de 78 ans, Jacqueline Farelly éveillera à la danse des volées de jeunes lausannois(es).  Son enseignement fera même référence, toutefois avoir enseigné à une foule de professionnels, elle estime sagement «qu’il vaut mieux avoir le regret de ne pas avoir entrepris de carrière que la douleur de l’avoir ratée». Si elle confesse que c’est dur de vieillir, elle a pu vivre dans son appartement lausannois jusqu’à l’hiver passé grâce à l’aide inconditionnel de son ancienne  élève, Imogen Collis Roulet, sa curatrice et amie. En effet, il a fallu une malheureuse chute le 25 décembre dernier pour la priver d’une partie de son autonomie et la faire rentrer le 5 avril dans cette maison de retraite lumineuse au milieu des vignes avec une vue extraordinaire dégagée sur le lac Léman. C’est donc dans ce beau décor que les autorités ont souhaité les meilleurs messages en lui remettant les cadeaux au nom de la commune. La direction de l’Hôpital, par le médecin-chef Gérard  Pralong. a également apporté ses vœux. Dans son discours, le préfet Daniel Flotron a souligné son magnifique parcours en ajoutant «votre humeur égale votre talent…. Vous êtes une grande dame…» Suivi par le syndic qui vous complimente d’un «vous êtes magnifique». Jacqueline Farelly si élégante et d’excellente humeur a passé une belle après-midi entourée de ceux qui l’aiment. Le Courrier s’associe à sa famille et amies pour souhaiter, chère Jacqueline Farelly toutes ses félicitations pour ce beau jubilé ainsi que ses vœux de santé et bonheur.

Assise à gauche, Jacqueline Fünfgeld, à droite Angelika Collis maman d’Imogen Collis Roulet sa curatrice qui se trouve debout en deuxième position depuis la droite entourée des neveux et nièces de la centenaire