Une 4e édition du Rock’O’battoir haute en couleurs

Roland Conus  |  Jeudi 23 juin 

Plus de 130 personnes ont participé à une magnifique soirée de soutien. Les sponsors et invités se sont régalés de la fondue vigneronne à gogo sur un fond de clips vidéos de l’édition 2015 suivi de la présentation des buts de l’association du Rock’O’battoir et du programme du week-end. L’hymne du Rock’O’battoir (musique de Steven et paroles de Pierre-Louis Fossati) a précédé les époustouflants Time Machine qui ont clôturé la soirée.

Vendredi 24 juin

Une magnifique météo a accompagné l’ouverture à 18h30 de la soirée sur la Scène off. Un public venu nombreux soutenir ces jeunes musiciens a contribué à une ambiance festive.

Manu a inauguré les concerts de la Grande scène à 21h, accompagnée par ses fans inconditionnels qui n’avaient pas hésité à faire 7h de route depuis Bruxelles, une première! Pendant ce temps, sur la Scène off, le concert en mémoire à Thierry Langenegger a explosé le timing prévu tant il était difficile de les arrêter. Les No One is Innocent (F) ont pris d’assaut le vieux battoir avec une folle énergie et invité le public à danser sur scène. La stabilité de la scène avait heureusement été renforcée… Le vieux battoir a finalement tenu toutes ses promesses en termes de solidité!

La soirée s’est terminée à point d’heure sur la Scène off avec Frame et leurs excellentes reprises.

Samedi 25 juin

L’entrée en matière a été humide pour les organisateurs. Suite aux intenses orages de la nuit 5 centimètres d’eau avait recouvert la surface intérieure du battoir. Un début de journée sous le signe de l’aspirateur à eau…

De 10h à 15h, les 10 finalistes du concours OpenScene ont proposé un niveau de jeu exceptionnel et ont été très difficiles à départager. Le jury, composé de Thierry Meyer (rédacteur en chef du journal 24 heures), Emmanuel Monnet (chanteuse de Manu), Patrick Giordano (ami et bassiste du groupe Manu) et Jay Fase, compositeur et musicien de studio (LABEL MXX Music Empire) ont finalement élu les 4 gagnants 2016: 1er Burning Paradise (de Matran), 2e JulDem (du Valais), 3e The Stairz (de Lausanne) et 4e 1989 (de Lausanne).

Vers 18h30, les cinq premiers du concours se sont produits sur la Scène off pour un dernier morceau chacun. Magnifique Happy End, et des musiciens vraiment enchantés par l’organisation et surtout par la sonorisation mise à disposition.

Sur la Grande scène

Ça commence tout en douceur et finesse à 20h avec Astorian (CH). Les Puts Marie suivent et emportent un public conquis dans un univers mélangeant force et rêve, une des meilleures prestations du week-end selon les festivaliers. Le guitariste de Puts Marie, parlant au public, a aussi relevé que c’était dommage que cette scène du
Rock’O’battoir ne soit pas ouverte plus souvent durant l’année car le son et l’énergie étaient simplement magiques.

Le final sera sous adrénaline avec les Todos Destinos qui ont fait danser les derniers festivaliers au son de leur musique reggae-ska. Ils clôturent cette 4e édition du Rock’O’battoir qui, décidément, en aura vu de toutes les couleurs!