Une 30e édition bien arrosée

Jean Prod’hom | A six heures dimanche matin, les arbres dont la cime avait été rongée par le brouillard pataugeaient dans les flaques d’eau; les colzas s’étaient éteints, chacun avait enfilé ses bottes; on allait, c’était évident, vers une journée difficile. Les bénévoles s’étaient mobilisés pendant toute la semaine pour que la course ait lieu et soit une fête; on n’imagine pas, je crois, l’engagement et le travail qu’il a fallu pour préparer cette manche de la Swiss Trial Cup à Ropraz.

Les organisateurs, les juges et les pilotes ont regardé le ciel, consulté Météo-Suisse, sorti leurs amulettes, touché du bois et croisé les doigts; rien n’y a fait, la pluie ne s’est pas arrêtée ce 3 mai.
Mais le sport a des vertus qu’on n’imagine pas; il a suffi d’un coup de sifflet pour que les septante concurrents relèguent les intempéries au second plan et se concentrent sur l’un ou l’autre des douze parcours tracés par René Meyer et Jean-Daniel Savary. Les cirés se sont mis à briller, les concurrents se sont battus loyalement et, comme toujours, les meilleurs se sont retrouvés devant.
Chez les Poussins, Théo Benosmane (2e) et Jules Morard (3e) sont montés pour la seconde fois en deux courses sur le podium; ce n’est vraisemblablement pas la dernière fois… Derrière Jules et Théo, d’autres pilotes du Passepartout de Moudon se sont lancés courageusement dans la bataille, venus des alentours, de Thierrens, Puidoux et Vucherens, de Moudon, Hermenches et Promasens. On veut ici tous les citer, car ils ont été, sous cette pluie, admirables de courage: Alec Clerc (7e), Bastien Perrin (8e), Loïc Guyaz (11e), Maxime Perrin (12e), Maël Simon (13e), Kelian Crausaz (14e); mais aussi Nathan Bongard, Camille Girardin et Romain Girardin qui ont couru pour le fun. Un grand bravo à ces tout jeunes coureurs qui constituent l’avenir d’un club qui connaît toujours davantage de succès.
Idem chez les Benjamins, où Kouzma Rehacek confirme sa deuxième place de Savièse par une troisième à Ropraz. Les autres suivent à quelques encablures: Mathieu Habegger obtient une belle cinquième place, Jeremy Bolomey (7e) le suit de très près. Thierry Remund (10e), Thomas Girardin (12e) et Colin Novelle (13e) complètent le tableau.
Théo Grin (8e) continue à progresser chez les Minimes, quant à Tom Selz (7e), absent à Savièse, il revient à la compétition. Loïc Rogivue, troisième en Valais, finit à une magnifique seconde place dans la catégorie des Juniors.
Restent les Elites: Si la pluie n’a guère convenu à Romain Bellanger (14e), Steve Jordan a tiré son épingle du jeu en terminant à la 8e place. Mais c’est Tom Blaser qu’il convient de féliciter aujourd’hui: il termine, dans des conditions extrêmement difficiles, à la 4e place, à un point seulement de Lucien Leiser, champion suisse 2014. Il s’est même payé le luxe de terminer 1er ex-aequo au terme du premier tour. Au bilan donc, excellent résultat d’ensemble du TCPM.
Et celui qui serait entré dimanche soir dans la grande halle vide de Ropraz aurait pu voir en son centre une belle tablée: l’équipe d’organisation et quelques bénévoles. Les rangements avaient bien avancé et ils avaient le sourire. Ils n’étaient pourtant pas prêts d’oublier cette 30e édition d’une course dont ils sont tout à la fois les héritiers et les artisans, mais ils songeaient déjà à celle de 2016.
C’est à ce moment-là que le soleil, je crois, fit son apparition sur le visage des convives et alluma, en haut la côte du Mélèze, les fleurs de colza.