Une 25e édition animée par la Jeunesse du Grenet de Forel

Gil. Colliard  |  La majestueuse auberge au cœur de Mézières, où les représentations du Général Guisan sont nombreuses, va subir d’importants changements dès le 1er juillet. Après 20 ans d’activité,  Antonia et Amadeo Garcia déposeront leurs tabliers le 30 juin prochain. Ce départ coïncide avec la volonté communale de faire subir un lifting à l’imposante bâtisse.

Vingt ans et demi à accueillir et régaler une clientèle fidèle 

A la tête de l’Auberge communale depuis le 1er janvier 1996, les époux Garcia y ont tout assumé avec brio: de la cuisine au service, de l’intendance au bureau. Installés dans l’appartement à l’étage, ils ont été à pied d’œuvre de l’ouverture à la fermeture. Amadeo, plus connu sous le nom d’Amédé, est arrivé d’Espagne en 1972. Son parcours suisse, débutant dans la restauration aux Grisons, le mena à Vevey où il trouva un emploi dans le bâtiment avant d’être garçon de buffet à Lausanne, 13 ans serveur au Café de la Gare à Châtillens puis 7 ans magasinier et chef d’exploitation à Servion. Là, l’entreprise fermant, il profita de quelques mois sans travail pour faire sa patente de cafetier-restaurateur. En 1975 il unit sa vie à Antonia, arrivée également d’Espagne avec toute sa famille en 1969, travaillant alors à l’Hôtel-de-Ville d’Oron-la-Ville durant plus de 13 ans. Par la suite et après 7 ans de labeur à la Pension du Flon, elle abandonne son emploi pour participer à la réalisation du rêve de son mari: devenir restaurateur. Ils s’installèrent donc à Mézières avec leurs deux fils, Amadeo et Nicolas. Grâce à sa longue expérience dans le service, Antonia en prit les commandes et Amédé se mit aux fourneaux pour le plus grand plaisir de leur clientèle qui a trouvé là une cuisine traditionnelle, de belles viandes sur ardoise et surtout les spécialités de chanterelles à la crème. Travaillant sans relâche dans cet établissement fort d’une centaine de places avec une grande terrasse en été, ils n’ont pas vu les années passer. Au rythme des nuits bien souvent courtes, les enfants ont grandi. Profitant des jours de fermeture, Amédé, aidé de son fils cadet, a fait de la maison achetée à Oron-la-Ville un petit paradis qu’ils se réjouissent aujourd’hui d’habiter.

Un apéritif de remerciements et d’au revoir organisé le 24 juin

Fatigués mais reconnaissants des bonnes relations entretenues avec les autorités et leurs clients, ils ont choisi de mettre un terme à cette vie de labeur bien remplie qui les a comblés. «Il faut dire que les années sont là, nous n’avons pas vu nos enfants grandir, mais maintenant nous voulons profiter de notre rayon de soleil et être présents pour notre petit-fils Hayden. Voyager ainsi que retrouver la famille en Espagne», précise Amédé qui va fêter ses 68 ans. Pour mettre un terme officiellement à son activité et se séparer de sa fidèle clientèle, la famille Garcia offrira un apéritif de remerciements le 24 juin de 17h à 20h. Ce sera aussi l’occasion de quitter ce lieu de rencontres avant de le retrouver dans un avenir prochain, modernisé et prêt à inscrire de nouvelles histoires entre ses murs.

Avec nos souhaits pour une longue retraite heureuse et bien remplie.