Un nouveau président

M.V. |  La dernière assemblée générale du CTT Mézières a été marquée par un profond renouvellement du comité. Marcel Vuagniaux, président depuis 1982, Camille Dewarrat, caissier depuis 1987, et Magali Gabriel, secrétaire depuis 1995, avaient émis le souhait de se retirer. Déjà président ou membres d’honneur du club depuis de nombreuses années, ces trois personnes dévouées continuaient à siéger au comité faute de remplaçant. A l’heure des remerciements, un maillot du club floqué à leur nom leur a été remis.

L’assemblée a également nommé «membre d’honneur» Erika Vuagniaux, l’épouse de Marcel, en reconnaissance pour tous les coups de main donnés au club depuis plus de 35 ans, et lui a remis la raquette d’or.

Formé de 7 membres, le nouveau comité se compose de Bernard Cottier (président), Philippe Hohl (vice-président), Xavier Delassue (secrétaire), Armand Gelin (caissier), Dominique Spoerry, Karl-Heinz Krämer et Ana Milena Serna.

Moniteur J+S, Marcel Vuagniaux poursuivra l’entraînement des jeunes mais souhaite pouvoir compter sur quelqu’un pour le seconder.

60 ans déjà !

Pour fêter son 60e anniversaire, le club a fait dans la simplicité et convie membres et amis du club à participer le samedi 25 juin à un après-midi ludique et de rencontres, avec en soirée un grand couscous marocain.

C’est en 1956 que le club de tennis de table de Mézières fut fondé. Trouver un local où jouer n’était pas facile et les déménagements furent nombreux. Au printemps 1976, se retrouvant une fois de plus à la rue, les membres prirent une décision capitale pour le maintien du club: construire son propre local de jeu.

La construction fut en grande partie réalisée par les membres eux-mêmes qui y sacrifièrent leurs vacances et temps libre. Ponctuellement et jusqu’à aujourd’hui, de nombreux travaux d’entretien et d’amélioration du local furent entrepris. Quarante ans après sa construction, le club vient de refaire et isoler le toit. Un gros mais nécessaire investissement pour pérenniser ce lieu convivial où jeunes et moins jeunes du Jorat se retrouvent pour une occupation saine de leurs loisirs.