CinéDoc « Passion Alaska » – Un homme parmi les ours

« Passion Alaska », un documentaire de Jean-Philippe Rapp et Mathieu Wenger

Colette Ramsauer |  Le film raconte comment le Suisse Nicolas Reymond, natif de la Vallée, a réalisé son rêve de vivre seul dans une cabane en Alaska. D’un tournage in situ, le réalisateur Mathieu Wenger et le journaliste Jean-Philippe Rapp ont ramené le témoignage de son choix de vie avec la nature. Et des images magnifiques.

6 mois de l’année

Le Combier de Les Bioux, fustier et guide de montagne, vit chaque année de février à septembre, seul dans un environnement sauvage, entouré d’une faune dont fait partie le grizzli, dans une végétation généreuse, un paysage grandiose.

La construction d’une cabane au bord de l’Indian Lake, non loin du Golfe d’Alaska, est un défi lancé il y a 10 ans dans cette nature encore intacte, avec sa compagne qui n’est pas restée.

Il a continué seul dans un environnement où chaque instant est un instant de survie.

L’an dernier le journaliste Jean-Philippe Rapp – vedette adulée de notre petit écran jusqu’en 2006 – lui rendait visite. Le réalisateur Matthieu Wenger a filmé leurs entretiens, leurs balades dans des forêts où les arbres ne sont pas numérotés, où les chemins n’existent pas, si ce n’est ceux tracés par les plantigrades et les caribous.

Ma cabane en Alaska

Au journaliste venu le trouver, il revient sur le processus de construction de son habitation, au départ les obligeant, son amie et lui, à vivre sous tente dans le froid et la neige. Dans ce coin retiré, le déplacement des matériaux, des gros outils n’est pas une sinécure. Son physique qui ne lui fait pas défaut, car il prend son temps pour chaque chose. Ici, pas de stress. Le soir cependant, pas de trêve près du feu, mais juste l’urgence de dormir.

Il explique les astuces pour décourager les ours à pénétrer dans sa maison, raconter les défis, les moments de bonheurs, sa totale autarcie. Il dit la passion qui l’habite, plus forte que la crainte des dangers, la magie qui s’opère à chaque fois qu’il revient dans ce merveilleux pays.

Région menacée

Pour trouver sa quête de bonheur dans le grand Nord, Nicolas Reymond était armé dès le départ d’une philosophie tout naturellement acquise de son père cinéaste animalier qui lui a transmis le goût et le respect de la nature. Pas étonnant dès lors que Nicolas empoigne la caméra pour observer l’évolution écologique de l’Alaska.

Hélas, aujourd’hui il y découvre un équilibre naturel menacé par des touristes toujours plus nombreux et sans conscience. Le «Big Game» loi autorisant la chasse aux ours par les airs afin de ne prendre aucun risque à ramener de stupides trophées, les trappeurs du dimanche sur des motos amphibies qui détériorent la nature… un véritable scandale!

Dans ce contexte, sa présence est une antenne incontestable captant sur place et au quotidien les nuisances se multipliant. Conscient des risques qu’il encoure, il nous livre un plaidoyer convaincant pour la sauvegarde de cette région menacée.

PASSION ALASKA

Documentaire de  Jean-Philippe Rapp & Mathieu Wenger,
Suisse, 2017, 60’, VF, 16/16 ans

Au cinéma d’Oron le 16 décembre à 18h en présence de Nicolas Reymond.