Un dîner de soutien qui fait sens

Cela n’échappe plus à personne, le Tour de Romandie 2020 débutera à Oron-la-Ville le 28 avril. Le prologue prévu s’annonce déjà comme une entrée en matière solide à l’image du reste du parcours dessiné par les organisateurs. La deuxième étape entre Aigle et Martigny, jugée très difficile, se révèlera sans doute comme juge de paix de l’édition 2020. Pour le moment, on ne peut que se perdre en conjectures sur le Tour. Ce qui est certain, en revanche, est le succès inattendu et indéniable du repas de soutien de vendredi passé à Oron-la-Ville. La CERO ainsi que la municipalité sont aux anges ! Les 200 places prévues pour cet événement ont rapidement donné des sueurs froides aux organisateurs ainsi qu’aux prestataires. Changement de braquet obligatoire… Initialement organisé à la grande salle de Palézieux, le dîner a dû être déplacé à la salle omnisport d’Oron-la-Ville en raison de son succès, et ce n’est pas moins de 416 participants qui se sont finalement rassemblés autour des tables rondes. Après ce premier sprint, l’engouement pour cette étape est général et dépasse largement notre région. Cédric Ottet, organisateur et patron de la chambre économique, se félicite des participants, des entreprises et de la commune qui ont joué le jeu. Il a quelques bonnes raison de se qualifier d’« homme le plus heureux du monde » à l’issue de ce raout. La partie est toutefois loin d’être finie. Après l’échauffement du prologue, on attaque les 12% de la petite Forclaz. Encore bien des heures d’organisation pour préparer cette première étape ainsi que le week-end cycliste qui sera organisé le week-end précédent. La course est lancée !