Un col franchi par 14 enfants de la région

Une journée pas comme les autres… et riche en découvertes

Isabelle Goumaz Burka | Comme le temps était incertain le 7 août au matin, nous avons dû nous réveiller très tôt. Après avoir repoussé près des mangeoires la paille qui nous servait de matelas, nous avons enfilé nos sacs à dos et, l’épée à la main, sommes entrés dans l’aventure : une route montante, le spectacle des hautes cimes, un déjeuner avec du lait fraîchement trait…. Après la montée au col des Audérets, nous avons suivi le sentier herbeux et sinueux menant au col d’Isenau. La salamandre noire des montagnes sur notre chemin annonçait la pluie imminente. Les scènes jouées par les accompagnants tout au long du camp itinérant de 4 jours, racontaient les aventures d’un jeune garçon en quête d’évolution. Il se retrouvait tour à tour chevalier (voilà pourquoi l’épée était présente), servant du diable puis passeur d’eau. Les marcheurs, tout aussi courageux que le héros de l’histoire, affrontèrent la pluie sitôt le col franchi. Heureusement, au fond de la vallée de L’Etivaz, les habitants de l’alpage nous attendaient avec le sourire et un bon feu. Après une nuit sur le tas de foin, les enfants ont pu sortir les vaches, nourrir les cochons, caresser les chèvres, jouer avec le chien et assister à la fabrication du fromage. Nous prévoyons déjà un camp pour l’été 2020. Cette fois-ci point d’épées mais des arcs et des flèches. La future histoire avec ses scènes jouées (avec costumes svp!) s’affinera au cours de l’hiver. A bientôt pour une nouvelle aventure.