Toutes les demandes de crédit acceptées

RS  |  La première séance annuelle du Conseil communal d’Oron, le 12 mars à Ecoteaux, fleurait un peu les nettoyages de printemps. Les modalités d’usages déclinées, en guise de prélavage, les 51 conseillers communaux présents ont reçu quelques brèves informations de la Municipalité sur les travaux en cours (réseau VOG, suite Palézieux) menés bon train et une date à retenir, celle du 5 mai, pour la fête de la forêt.

En un tour de mains

La proposition d’attribuer à Christian Rebetez la fonction de délégué provisoire de l’ORPC a été acceptée rapidement et à l’unanimité.

Un coup de balai efficace

Préavis municipal n° 1/2018. Demande de crédit de 150’000 francs pour le remplacement de la balayeuse du service de la Voirie, elle est sollicitée de manière conséquente depuis 17 ans et montre des signes de vieillissement et de faiblesse. Pour réponse à un conseiller, Daniel Sonnay rappelle qu’une balayeuse neuve est une option plus efficace et moins hasardeuse qu’une balayeuse d’occasion. Ce choix s’inscrit dans le renouvellement du parc véhicules qui suit un plan plus ou moins tracé par les aléas du temps et des surprises. Il sera surtout un choix plus performant sur le terrain. Le préavis est accepté à une large majorité.

Au battoir-lavoir 

Préavis municipal n° 2/ 2018. Demande de crédit de 120’000 francs pour la réfection des façades du Battoir à Palézieux. Haut lieu culturel utilisé pour des manifestations publiques, les travaux prévus sont des travaux d’entretien dont le but est de maintenir l’ouvrage en l’état sans en modifier ni la nature, ni l’affectation actuelle. Bois, maçonnerie, électricité seront remis en état. Le préavis est largement accepté.

La grande lessive

Préavis municipal n° 3/2018. Demande de crédit de 1’413’000 francs pour le réaménagement des déchèteries de Palézieux au Grivaz (739’000 francs) et d’Oron-la-Ville aux Bures (674’000 francs). Deux gros chantiers distincts à démarrer – deux mises à l’enquête faites sans oppositions – pour répondre à des réalités diverses de terrain. Goudronnage, création de places extérieures – à ne pas sous-estimer en capacité future -, bétonnage du parc à branches,  étanchéification de la halle de stockage, ont nécessité des clarifications complémentaires de la part de Christian Bays. La question de la pertinence de bennes compacteuses a aussi été soulevée tout comme la problématique du tri des déchets plastiques, pas tous bienvenus à la déchèterie puisque ne pesant pas tout leur poids d’or au moment du recyclage. Des travaux nécessaires à la bonne marche des lieux et générateurs d’un peu d’ordre dans les habitudes des usagers réguliers ou occasionnels. Tout n’étant au final que questions de poids et de mesures. Le préavis a été accepté de manière plus mitigée par 32 oui, 3 non et 15 abstentions.

Le cordeau

Préavis municipal n° 4/2018. Demande de crédit d’étude de 80’000 francs pour poursuivre la réfection des routes de Lausanne (RC701) et de Moudon (RC626). Les travaux entrepris au bas de la route de Lausanne, s’étireront grosso modo du pont de la Broye au giratoire de la Migros. La modification complète des revêtements des routes doit répondre aux normes de nuisances sonores telles qu’imposées par l’ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB). La réfection de ces routes est nécessaire. Les travaux envisagés pour 2019, comme relevé, ne permettront pas d’endiguer le trafic en croissance sur cet axe. Ils tenteront de répondre en terme de sécurité aux besoins piétonniers par des variantes en lien avec les projets de développement de la zone scolaire notamment, et en termes de confort pour les riverains habitant le bourg. Le préavis a été accepté par 48 oui et 2 abstentions

Dernières pincettes en l’air 

Projet de fusion avec Essertes ?

Essertes n’a pas encore pris de décision majeure.

Eclairages nocturnes et économies d’énergie ?

Au fur et à mesure de nouveaux éclairages LED se changent. Pas d’étude globale en cours sur l’ensemble de la commune.

Budget « camps » pour les écoles avec le changement de loi ?

Le budget 2018 a été arrêté mais n’aura pas d’incidence sur l’année en cours.

Le Conseil communal s’est terminé à 21h 30.