Tir de clôture des 3 Gachettes

Au stand de Pré-Etang, à Mézières

D. Aguet. |. Le 5 octobre dernier, un ciel pluvieux et froid accueillait une quinzaine de tireurs pour le traditionnel tir de clôture des 3 Gâchettes. En fin de matinée le soleil fit une apparition timide, et s’enhardissant, nous suivit tout au long de la journée. Que ce soit tôt le matin, en fin de matinée ou dans l’après-midi, la ligne de tir du stand de Mézières a permis aux meilleurs de rivaliser d’adresses malgré les changements de luminosité. Bravo à Denis qui a officié en cuisine tout le matin pour nous servir ses «nouillettes à l’Indonésienne façon Denis», un régal! Un grand merci à nos donateurs qui d’années en années, par leurs présents, nous permettent d’offrir une belle palette de prix. On commence la liste des résultats avec le challenge de clôture, qui comprend les résultats du programme obligatoire, du Tir en campagne et de la passe de clôture. Roland Stucki était solidement installé en tête après les deux premiers tirs devant Jean-Luc Jeannet, Denis Pichonnat et Danouzia Stucki, la passe de clôture a modifié les positions et au final, Denis Pichonnat remporte le challenge de clôture avec 232 (76-64-92) suivent Roland Stucki 232 (77-67-88), Danouzia Stucki 228 (74-65-89) et Jean-Luc Jeannet 224 (77-66-81) Au challenge du millénaire, Mickaël Peguiron a mis tout le monde d’accord avec 888, 2e Roland Stucki 870 et Denis Pichonnat 851, 3e. Etre deux fois second n’est pas un but en soi et au challenge président, avec 50 (sur 50) appuyé d’un 98: Roland Stucki, a surclassé l’affaire devant Jean-Luc Jeannet 45/91 et Danouzia Stucki 45/90. Et dans la foulée, il s’octroie la cible Rachat, (une passe de 3 coups à 10 et 3 passes pour être classé) une cible qui nous permet de nous chauffer, Roland Stucki, chaud bouillant avec 3 passes de 29/28/26 totalise 83, Jean-Luc Jeannet avec 3 passes (27/26/25) et Didier Aguet 9 passes (27/26/25), tous les deux à 78, complètent le podium. Et pour terminer, le challenge 88 (faire un ou plusieurs 88). C’est un Christophe Dubois, bien inspiré avec un 88 appuyé d’un 87, qui se l’adjuge, suivent Denis Pichonnat 88/85 et Olivier Dall’Aglio 89/85. Bravo à toutes et à tous.