« The Mule » – Thriller à la frontière américano-mexicaine

«The Mule» de et avec Clint Eastwood

Colette Ramsauer | Drame biographique américain coproduit et réalisé par Clint Eastwood, le film s’inspire de l’histoire vraie de Leo Sharp, dit El Tata qui à l’âge de 87 ans œuvrait à la frontière américano-mexicaine pour El Chapo, mafieux du Cartel de Sinaloa à la tête d’un trafic international de stupéfiants, et dont le procès s’ouvre en ce moment à New York. 

Spirale infernale

Illinois 2005. Piero, individualiste, divorcé, amoureux des plantes, cultive des Lys d’un Jour. Ils sont sa fierté et son succès, jusqu’au jour où les ventes se font via internet qui l’obligent, incapable de prendre le tournant, à fermer boutique. Endetté et sans perspective d’emploi, le vieil homme se voit proposer un job de chauffeur pour le compte d’un cartel de la drogue mexicain. On ne lui demande pas de jouer le papi flingueur, mais juste de traverser la frontière avec des kilos de cocaïne. Lui, le blanc ne se ferait pas piéger. Et la récompense est alléchante. Première course réussie, il croit être affranchi de sa tâche. Mais le voilà pris dans une spirale infernale jusque lors de la 12e course, moment où il est repéré par Colin Bates, agent de la DEA. Il aura eu le temps de gagner passablement de dollars qui auront servi à consoler ses potes infortunés et à renouer avec sa famille qu’il tentait de récupérer; de s’offrir des plaisirs charnels et, bien que le luxe ne soit pas sa tasse de thé, une gourmette en or à larges mailles… un peu trop visible.

Tragi-comique

Face à l’écran et devant tant de talent, on oublie l’acteur controversé pour ses positions politiques sous le régime de Donald Trump. Clint Eastwood, âgé de 89 ans, après avoir manqué le train du 15h17 pour Paris en 2018, signe avec «The Mule» un film à sa mesure. Il demeure avant tout un très grand acteur. Insistant sur la valeur de la famille, laissant place à l’humour dans des situations cocasses, il le démontre dans ce thriller présenté comme un drame. Quoique qu’il fallait peu pour qu’il ne tournât au comique. La matière à rire cependant risque d’offusquer le spectateur qui aura entendu les chefs d’accusation contre le personnage infâme de El Chapo.

«La Mule» de Clint Eastwood – Avec Clint Eastwood, Bradley Cooper et Laurence Fishburne – Drame, Biopic, 2018, USA, 116’, 16/16

Au cinéma du Jorat à Carrouge –Vendredi 15 et samedi 16 février, à 20h30