St-Saphorin – Pétition citoyenne «Sauver la gare de St-Saphorin »

La gare de Sait-Saphorin est un lieu très fréquenté autant par les habitants que par les touristes. Photo © Jean-Pierre Lambelet

Plus de 3000 signatures récoltées en moins d’un mois

Lancée le 17 février dernier par une séance d’information aux habitants de St-Saphorin, la pétition citoyenne pour sauver la gare du village a recueilli près de 3000 signatures dans un délai record d’à peine un mois. Elle a été transmise à la conseillère fédérale, Simonetta Sommaruga.

La mise en œuvre de la LHand (Loi sur l’égalité pour les handicapés) menace sérieusement plusieurs petites gares, dont celle de St-Saphorin, qui pourraient être supprimées en raison des coûts de leur mise en conformité avec les exigences de la LHand (accessibilité aux quais pour les personnes handicapées).

La suppression de l’arrêt de St-Saphorin aurait des conséquences dramatiques pour les habitants: le village de St-Saphorin ne dispose d’aucun commerce et d’aucun autre moyen de transport. Une majorité d’habitants (les pendulaires, les étudiants des gymnases et écoles professionnelles ou encore les personnes âgées) utilisent le train pour leurs déplacements quotidiens. Beaucoup ont choisi de renoncer à la voiture en raison de la proximité de la gare, de la sécurité et de la fiabilité du train S2 (Villeneuve-Vallorbe), même s’il n’y en a qu’un par heure.

St-Saphorin est également un village emblématique, pour ne pas dire LE village de référence en Lavaux; c’est un des rares sites suisses inscrits au patrimoine de l’Unesco. En ce sens, il amène de nombreux touristes et clients des restaurants en provenance de toute la Suisse et de l’étranger qui viennent pour la plupart en train, le village ne disposant pas de structure (parking) susceptible de les accueillir. Une suppression de l’arrêt de train entraînerait également une péjoration du tourisme pour toute la région.

Dans son dernier rapport du 31 octobre 2018, l’Office fédéral des transports envisage des bus comme solution alternative. Vu la saturation du trafic aux entrées des agglomérations de Vevey et de Lausanne, cette alternative ne permettrait pas de répondre aux besoins des habitants et des touristes que ce soit en termes de sécurité et de rapidité. De plus, elle serait en contradiction totale avec les efforts déployés en faveur de la mobilité douce à l’heure du réchauffement climatique.

Une mise aux normes indispensable

Les pétitionnaires demandent à la conseillère fédérale, cheffe du DETEC (Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication), que les travaux nécessaires à la mise aux normes selon la LHand soient entrepris, mais que la gare de Saint-Saphorin soit maintenue en activité selon une desserte régulière comme c’est le cas aujourd’hui. Ils ne peuvent accepter que l’application de cette loi aboutisse à condamner la gare et pénaliser tous les usagers du train S2.

Dans notre siècle de technologie, il semble possible d’avoir un wagon avec une porte équipée d’une plateforme rétractable permettant à une personne handicapée d’entrer et de sortir d’un train et cela sans supprimer une gare. Non?

Jean-Pierre Lambelet

Photo © Jean-Pierre Lambelet