Soutenons le Cœur d’Or !

Le Comité  |  Chères et chers fidèles du Caveau du Cœur d’Or, amies et amis de longue ou moins longue date, sympathisantes et sympathisants de l’action œno-culturelle de l’Accroch’Cœur, le Caveau du Cœur d’Or ne pourra malheureusement pas rouvrir ses portes comme prévu mi-septembre, et ce, pour des raisons juridico-administratives.

De concert avec la Municipalité de Chexbres et la Police du commerce du canton de Vaud, nous travaillons d’arrache-pied pour que notre ancienne cave à vin du 18e siècle réponde enfin aux exigences du 21e. Les événements précédemment annoncés sur ce site sont donc annulés. Nous vous prions de nous en excuser. Mais, même si le Caveau restera fermé jusqu’à nouvel avis, l’Accroch’Cœur ne vous laisse pas tomber. Cordialement, Le Comité de l’Accroch’Cœur

Prochain rendez-vous

samedi 17 septembre à 21h à l’église de Chexbres avec Ustad Shafqat Ali Khan, pour un concert exceptionnel de musique indo-pakistanaise! Votre présence sera votre meilleur soutien.

Courrier des lecteurs

Quand l’administration bloque la création

Xavier Koeb  |  e Caveau du Cœur d’Or à Chexbres accueille depuis plus de 6 ans de nombreux artistes, chanteurs, musiciens de jazz et autres ménestrels. Une équipe soudée autour de Romain Bovy gère les soirées, veille au bon déroulement, débouche les bouteilles et range les locaux après chaque soirée. Ce caveau est devenu à force de perspicacité un lieu incontournable de la chanson, des musiques ethno et du jazz. Hélas, après avoir modifié la scène et l’éclairage ce printemps, les responsables se sont vu signifier une interdiction de poursuivre les concerts. Le couperet est tombé comme la guillotine : LES LOCAUX NE SONT PAS CONFORMES À LA LOI ! Vieilles réminiscences de la Justice de Berne ? Bien sûr, les toilettes messieurs ont des urinoirs à porte « western ». Et alors ? On se croirait dans un « saloon ». Bien sûr, la ventilation est rudimentaire. La haute voûte régule naturellement l’air. Bref, ce lieu fort sympathique comme d’ailleurs tous les caveaux, notamment de jazz, ne peut être totalement conforme aux moult règlements et normes qui changent souvent. Appliquer aveuglément les normes élevées de sécurité, hygiène, incendie, invalides, etc. etc. à des caveaux de jazz ou de dégustation de vins relève de la gageure. Des locaux parfaitement conformes, aseptisés, sécurisés, balisés, bref sans caractère, n’auraient plus du tout le même cachet. Que veut donc l’administration cantonale et ses multiples services ? La disparition de ces lieux de convivialité, de partage et de bonne musique ? La saison d’automne du Cœur d’Or a dû être annulée ! Quelle tristesse !

La Police du Commerce a interdit l’exploitation des lieux tant que la ventilation et les toilettes (!) ne seraient pas « conformes ». Rappelons que la dernière catastrophe – un incendie dans une discothèque en Espagne, avec plus de 10 morts à la clé – a eu lieu dans des locaux « conformes ». Les issues de secours avaient été bloquées pour éviter les resquilleurs ! Nos braves fonctionnaires devraient relever la différence entre une bande de quinquagénaires amateurs de jazz et de bon vin et plusieurs centaines de jeunes gens qui s’éclatent sous 95 décibels jusqu’au matin. Ce n’est pas le genre de musique qui est en cause, mais la vision étroite de fonctionnaires trop zélés. Avec beaucoup de chance le Caveau rouvrira dans le courant 2017.