Servion – Le canton de Vaud récompense ses sportifs

Au Théâtre Barnabé, 35 disciplines représentées

Alain Bettex. |. La 8e remise des bourses 2019 de la Fondation «Fonds du sport vaudois» a eu lieu chez Barnabé à Servion mardi dernier 7 mai. Plus de 300 personnes ont assisté à cette cérémonie animée par les 6 membres de la troupe de claquettes «Les Producteurs». Elle fut suivie d’une délicieuse collation dînatoire. La somme de 515’000 francs a été répartie entre 87 athlètes vaudois, 38 femmes et 49 hommes. La très grande partie de l’argent provenait de la Loterie romande et le reste du Gouvernement vaudois représenté par le conseiller d’Etat Philippe Leuba en charge du sport. 35 disciplines sportives étaient représentées. Parmi les récipiendaires, on a notamment noté des sportifs qui ont fait la une de l’actualité: Fanny Smith et Charlotte Chable, de Villars; Pat Burgener, de Morrens. Lea Sprunger, de Lausanne, qui s’était fait représenter, a remis sa part à quatre sportifs moins bien lotis qu’elle.

Le conseiller d’Etat Philippe Leuba en compagnie de Madame le huissier

Vaud, un pionnier fidèle

Pour bénéficier des bourses, les athlètes doivent résider dans le canton depuis trois ans au moins et détenir une carte de Swiss Olympic élite, bronze, argent ou or. Les sportifs doivent également être affiliés à un club vaudois. Vaud qui était pionnier en la matière, se voit copier par d’autres cantons pour donner un coup de pousse bienvenu aux sportifs. Les élites reçoivent 4000 francs, le bronze 8000 francs, l’argent 10’000 et l’or 12’000 francs. Les équipes de club (foot, hockey, basket et hand) n’entrent pas en ligne de compte. Par sport d’équipe, Swiss Olympic entend tout sport non individuel pratiqué par deux à quatre sportifs. Il s’agit notamment du curling, du beach volley ou encore du nouveau sport olympique, le 3×3 basket.

Un soutien unanimement apprécié

A l’issue de la cérémonie, nous nous sommes sympathiquement entretenu avec Charlotte Chable, Fanny Smith et Pat Burgener. Unanimement, tous reconnaissent que le soutien financier du canton n’est pas négligeable dans leurs budgets. Pat Burgener avoue que cette bourse lui permet de financer tous ses voyages. Fanny Smith qui, rappelons-le, a mis longtemps pour se remettre de ses blessures, reconnaît que c’est pratiquement le seul apport financier en cas de maladie ou de blessure. Charlotte Chable acquiesce bien entendu dans les propos de la championne du monde de snow board: «Sans cela, nous n’avons aucun soutien. Les sponsors sont davantage axés sur la performance à tout prix. Par le truchement de la Fondation, le canton nous sait gré de faire notre sport et nous encourage de manière souvent substantiel.» Le conseiller d’Etat Philippe Leuba qui, rappelons-le, a été arbitre de foot à un haut niveau, a loué l’action de la fondation «Fond du sport vaudois» et fait tout son possible pour l’encourager. Il a salué tous ceux qui, très souvent bénévolement, œuvrent au sein des clubs. Sans ce dévouement et la formation qui s’en suit, les sportifs qui font la une des journaux, aussi bien que les anonymes, ne pourraient pas pratiquer leur sport.

Bertrand Carrard, du comité du FSV, remet à Charlotte Chable son enveloppe
Fanny Smith, de Villars