SEP VOG – 30 millions pour l’épuration des micropolluants

Le président du comité directeur VOG d’Ecublens, Christian Rouiller présente la réalisation

Dans le cadre de l’Association intercommunale régissant l’épuration des eaux usées

Alain Bettex  |  Jeudi dernier, plus de 80 personnes se sont réunies pour l’inauguration des travaux de la STEP de la Verna à Ecublens (FR), l’Association intercommunale pour l’épuration des eaux usées de la Haute Broye, projet VOG 2035. Pas moins de trois préfets: de la Glane, de Lavaux-Oron et de la Veveyse, étaient accompagnés des autorités communales des 15 communes (avant la fusion 28). Elles qui déversent leurs eaux usées dans cette STEP. Le président du Grand Conseil fribourgeois, Raymond Mesot, avait posé un lapin à une autre cérémonie pour être présent au bord de la Broye parce qu’il la jugeait plus importante.

Les communes d’Oron et de Maracon sont aussi concernées car elles déversent leurs eaux usées dans la STEP d’Ecublens. Actuellement, le traitement des EH (épuration habitant) a une capacité de 32’000 EH. Selon la loi fédérale sur la protection des eaux, les STEPS de plus de 24’000 EH raccordés dans le bassin versant des lacs sont concernées par le traitement des micropolluants. Donc, la STEP du VOG devra traiter les micropolluants. Mais les micropolluants quèsaco? Selon l’ingénieur, Didier Rubin, du bureau Holinger d’Ecublens (VD), d’après une étude menée au Canada, pays des lacs, sur 5 ans, un dosage de 5ng/l de 17a test (équivalent d’un sucre dans une piscine olympique) – d’Ethinylestradiol (le principe actif de la pilule contraceptive) dans un lac, a donné les résultats suivants: le déclin total d’une population de poissons vairons à grosse tête après plusieurs générations. Elle ne s’est plus reproduite pour disparaître complètement!

Il est donc urgent d’agir. Pour se faire, la STEP d’Ecublens (qui est deux ans en avance sur celle de Lucens) a en prévision de la LAT, acheté et agrandi sa surface de plus de 6000 m2. Des bassins biologiques vont être modifiés ou additionnés. Un procédé de traitement par dosage direct sur filtres à sables avec du charbon actif en poudre (procédé WABAG) sera mis en œuvre. Le coût: 28’350’000 francs pour une capacité de 32’000 EH. Les travaux devraient être terminés fin 2021, début 2022.

En prenant les devants, le comité directeur de la STEP de la Verna d’Ecublens sera la première sur Fribourg à s’équiper du traitement des micropolluants.

Alain Bettex