Savigny – La 100e FVJC sort de terre

Innovantes et entreprenantes, les Jeunesses campagnardes vaudoises se mettent au vert !

 

Cédric Destraz  |  Sorti de terre il y a un mois, le premier bâtiment construit pour l’événement du 100e FVJC à Savigny s’est vu poser une surface de 264 m2 de panneaux solaires sur son toit. Ceux-ci serviront à produire l’énergie qui sera consommée durant les 19 jours de fête où les organisateurs attendent la venue de 130’000 visiteurs. But de l’opération: atteindre un bilan énergétique positif.  Bien que cette manifestation se veuille sportive et festive, la durabilité est aussi au cœur des préoccupations des organisateurs qui tiennent à relever ce défi. L’objectif se veut ambitieux, mais possible! En effet, une manifestation d’une telle ampleur est gourmande en énergie électrique. Pas moins de 35’000 kWh seront nécessaires à ce que cette fête brille de mille feux et sonne comme une réussite. Cela représente la consommation moyenne annuelle de 10 foyers. Il était donc important pour le comité directeur, ainsi que la commission services (électricité, eau, évacuation), de concevoir un projet solide en matière de consommation électrique. Déjà vu lors des girons FVJC à Cugy et à Cossonay en 2016, l’idée ne s’était jamais répétée ces deux dernières années sur les places de fêtes fédérées. Un challenge de taille qui n’a pas fait peur au responsable, Steve Martinet. Aidé de sa commission, ils ont commencé par rechercher des partenaires fiables. C’est l’entreprise Agena, située à Moudon et spécialisée dans le domaine, qui a répondu favorablement à l’appel. « Cela nous semblait important que cette fête suive l’évolution technologique et autoproduise ses dépenses énergétiques en électricité. Ce sont des heures de travail intéressantes et qui en valent la peine » explique Steve Martinet. Les panneaux solaires trouvés, une équipe de bénévoles motivée au montage de cette infrastructure et le tour était presque joué. Presque oui, car pour la société du 100e à Savigny, se séparer de cette installation, après 11 mois d’utilisation, aurait été insensé. Heureusement, les organisateurs peuvent compter sur l’entreprise régionale, Moret machines agricoles qui souhaite se réorienter en matière de consommation énergétique. Elle financera le rachat de l’entier des éléments photovoltaïques, offrant ainsi une deuxième vie à cette installation renouvelable. Grâce à cette société, Savigny 2019 a pu s’offrir cette énergie verte. Actuellement, l’installation est déjà en fonction et distribue le courant électrique dans le réseau régional. Le but est de produire durant 11 mois une quantité d’électricité supérieure à ce qu’il sera consommé en l’espace des 19 jours de festivités. En effet, pendant la manifestation, les besoins énergétiques seront conséquents et la production d’électricité en instantané aurait nécessité un parc de panneaux photovoltaïques démesuré. Selon Steeve Bacher, sous-directeur de l’entreprise Agena « le défi de s’auto-produire sur 11 mois est un pari qui pourra être tenu ». Désormais, c’est une équipe soudée et entreprenante qui poursuit les travaux pour l’accomplissement de ce bel anniversaire. C’est sans l’ombre d’un doute que les 140 membres de la société espèrent voir de nombreux rayons de soleil, afin de recharger leurs batteries et atteindre cet objectif!

Le comité d’organisation accompagné du président du Bureau central FVJC avec de g. à d. Bernard Pouly, Freddy Wolf, Cédric Destraz, Cindy Celeste, Mathias Dupertuis, Jérôme Padrun, Nicolas Métraux (manque Gilles Favre)

Les panneaux couvrent la halle technique